Agri44
Accueil > Actualités

Carbone : un partenariat constructif

Delphine Cordaz
Le 25/01/2023 à 10:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Carbone : un partenariat constructif
FRSEA

France carbon agri et Écomiam ont officialisé mardi leur partenariat pour financer les projets d’exploitations, dont le GAEC de la Cossonnière Neuve fait partie.

« Réduire, éviter et compenser les émissions de gaz à effet de serre : c’est dans cette logique que se place le projet Carbon agri que nous menons avec les agriculteurs, 14 associations locales qui les accompagnent, et les partenaires financiers », introduit Samuel Vandaele, président de FCAA (France carbon agri association). Il est venu présenter à Cholet le partenariat conclu avec Écomiam, entreprise de surgelés. « Nous voulons une écologie pragmatique, en lien avec l’économie des exploitations agricoles. Cela passe par la rémunération des services rendus, et des actions qui améliorent la résilience de l’agriculture. » 

Des valeurs visiblement partagées par le PDG d’Écomiam, Daniel Sauvaget, qui insiste sur l’origine française de leurs produits et une démarche de rémunération équitable des agriculteurs. Quand la société a décidé de soutenir des projets de réduction des gaz à effet de serre, c’est donc naturellement qu’ils se sont tournés vers FCAA pour faire le lien avec 15 élevages engagés dans le 2e appel à projet de FCAA, pour un total de 1 625 t équivalent CO2

Le GAEC de la Cossonnière Neuve à Cholet en fait partie, de par sa proximité avec le magasin de Cholet. « Notre projet carbone s’inscrit pleinement dans les objectifs de l’exploitation. Nous sommes heureux de pouvoir le faire avec un partenaire local », explique Sylvie Rochais, associée du GAEC. « Depuis quelques années, nous revoyons notre manière de travailler, nous voulions améliorer à la fois notre confort de travail, le respect de l’environnement et le bien-être des animaux. Nous avons construit un nouveau bâtiment et avons fait évoluer nos pratiques d’élevage. La démarche carbone permet de chiffrer et d’être rémunérés pour les progrès effectués sur le bilan carbone. Cela nous a permis aussi de calculer que nous nourrissons l’équivalent de 4 000 personnes environ ! Cette production est compatible avec la performance environnementale, le confort des éleveurs et des animaux, c’est important de le faire reconnaître. »

Une démarche de progrès sur cinq ans

Anthony Ménard, vice-président de Solenat, rappelle le parcours des éleveurs sur cinq ans. Il commence par un diagnostic détaillé de l’exploitation (réalisé par la chambre d’agriculture) qui permet d’évaluer les émissions de gaz à effet de serre. Puis, à la suite d’un travail de groupe et échanges avec le conseiller, l’agriculteur définit le plan d’actions sur cinq ans pour améliorer ce bilan. Un bilan à mi-parcours en 2023, puis un bilan final en 2025 permettront d’évaluer les réelles réductions d’émissions et le stockage de carbone. Les exploitations seront payées en deux échéances sur le résultat réalisé à hauteur de 30 €/t. « Les agriculteurs sont sources de solutions, nous en sommes convaincus. C’est pour cela que nous avons créé l’association régionale Solenat et que nous accompagnons les agriculteurs dans ces démarches carbone, ainsi que d’autres projets pour la biodiversité. 155 exploitations se sont engagées dans le 2e appel à projets avec nous en 2021, et 124 démarrent en ce moment dans le cadre du 3e appel à projets (une majorité d’élevages bovins, et un premier groupe grandes cultures). La moyenne des projets se situe à plus de 500 t éq CO2 de gain carbone sur cinq ans. » La labellisation des projets, qui a souffert de retards importants, est désormais obtenue, ce qui permet d’avancer dans la commercialisation des crédits carbone.

Des leviers techniques individualisés

Les actions conduites sur les élevages sont adaptées au système, aux marges de manœuvre disponibles et surtout aux projets des chefs d’exploitation. Il peut s’agir de leviers techniques sur la gestion du troupeau (exemple réduire le nombre de génisses), sur les pratiques culturales, la production de légumineuses pour améliorer l’autonomie, la gestion des effluents par exemple. 

 

Marie Rullier, FRSEA

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS
Formulaire dérogation intempéries octobre 2023
Formulaire épandage

Vidéo de la semaine

Conjoncture laitière Cniel - janvier 2024
Les unes de la LAA
LAA du 24/05/24LAA du 17/05/24LAA du 08/05/24LAA du 03/05/24LAA du 26/04/24LAA du 19/04/24LAA du 12/04/24LAA du 05/04/24LAA du 29/03/24
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2024
https://alerteagri44.fr/

En direct de la Chambre

    DÉCOUVREZ
    NOS PARTENAIRES
    >
    |
    Cliquez ici pour quitter

    CONNEXION

    Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

    Mot de passe oublié...

    Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

    Un mail vous a été envoyé.
    Vous y trouverez votre mot de passe.
    Facebook twitter Dailymotion
    Agri44

    Agri44
    Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
    44939 Nantes
    Téléphone : 02 40 16 38 08