Agri44
Accueil > Actualités

[COVID-19] Loire-Atlantique - Tour des filières : mangeons français

Estelle Bescond, Journaliste LAA // 06.45.70.36.68
Le 12/05/2020 à 14:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
[COVID-19] Loire-Atlantique - Tour des filières : mangeons français

Dans l’ensemble, les responsables de sections à la FNSEA 44 espèrent que consommateurs, distributeurs et collectivités continueront d’acheter des produits français et locaux… à leur juste valeur.

David Moisan, section viande bovine
Nous allons devoir tout reconstruire... Il va y avoir de la casse dans le secteur de la RHD donc nos démarches sur l’approvisionnement français entamées avant la crise pourraient être remises en cause. En GMS, j’ai l’impression que nous sommes revenus plusieurs années en arrière. Tout le travail mené sur la valorisation des races à viande et le label rouge risque d’être balayé d’un coup. Malgré tout, on voit que le consommateur cherche du local. Si cette demande augmente, il faudra y répondre. A nous, éleveurs, d’organiser cela avant que d’autres membres de la filière ne le fassent. Pour notre avenir, il faudra jouer sur tous les tableaux et même, pourquoi pas, développer le système de livraison.

Pierrick Bonnet, section bio
En ce moment, il y a un souci de répartition des morceaux : on a du mal à tous les valoriser et la viande bio se retrouve en concurrence avec la conventionnelle qui, elle, est très dévalorisée. Il y a donc une pression sur le prix alors que l’on devrait se baser sur le coût de revient. Jusque là, les prix départ exploitation sont maintenus pour la bio mais pour combien de temps.... Côté vente directe, la demande a augmenté et je pense que l’on doit travailler avec les élus locaux sur le regroupement de l’offre en bio, en développant le système des drives fermiers et en imaginant de nouvelles actions. Avec la crise, cette demande s’est amplifiée.

Christophe Sablé, section lait
En baissant les volumes, les producteurs ont fait preuve de solidarité. En revanche, on a du mal à sentir cette solidarité entre entreprises... Il y a quand même eu des arrangements de collecte, c’est un bon présage, mais cela aurait pu aller encore plus loin. Maintenant on est dans l’incertitude : les actes de consommation vont se modifier mais je crois que l’attachement à la provenance du produit sera plus marqué que par le passé donc il faudra que l’on tire partie de cela. A nous de savoir vendre notre produit à sa juste valeur en actionnant des leviers comme les coûts de production, la loi Egalim pour éviter la spéculation à court terme et la chute des prix.

Frédéric Bossard, section porc 
La profession remercie les salariés des outils de transformation qui ont continué à travailler et ont contribué à la bonne gestion de la crise. Avec tous les messages de solidarité actuels, j’espère que ça va aller jusqu’à l’acte d’achat en GMS et en restauration collective. On le répète, dans les appels d’offres, il y a des moyens pour prioriser les produits français. D’autant plus que tous les outils existent déjà pour répondre à la demande. Cette crise est la preuve qu’il est nécessaire de faire travailler les entreprises françaises pour faire fonctionner l’économie. Ca passe aussi par un approvisionnement en animaux issus d’élevages français, gage de traçabilité, de durabilité et d’économie circulaire.

Christophe Labour, section volaille
Pour ma part, je ne sais pas si les consommateurs continueront d’acheter français car les gens reprennent facilement leurs anciennes habitudes. On l’a vu avec la réouverture des McDo... Dans cette situation, Anvol a renforcé sa demande sur la traçabilité de l’origine de la volaille dans la RHD. Nous devons rester vigilants sur un autre point : tous les frigos sont plein, même chez nos voisins belges, allemands et polonais. Cette marchandise risque d’être bradée et je crains que les restaurateurs ne se tournent vers le moins cher plutôt que le français après plusieurs mois de fermeture forcée. Cela risque d’impacter la production et de déstabiliser les marchés pendant un certain temps.

Benoît Bigeard, section lapin
Pour la production en circuit dit œlong”, la filière a bien fonctionné. L’été est traditionnellement une période creuse pour la viande de lapin, et notre système de quotas va sans doute nous aider cette année. L’inquiétude porte sur la sortie d’été : il risque d’y avoir une bataille entre toutes les viandes. Il ne faut pas que l’on aille à la course au moins cher mais à la course à la communication positive, au manger français. J’espère que notre petite filière arrivera à tirer son épingle du jeu. Sur le plus long terme, espérons que nos abattoirs restent solides et que le prix de reprise dans nos élevages ne fléchisse pas alors qu’on nous annonce déjà une hausse du coût des matières premières.

Gaëtan Luzet, section arboriculture
Depuis le confinement, il y a une augmentation de la vente en circuit court. L’enseignement que l’on peut donc tirer de cette période difficile c’est : manger français ! J’espère que les consommateurs ont pris conscience que nous avons toujours été là pour les nourrir et qu’après la crise, ils ne l’oublieront pas. Pour que ça perdure, nous devons travailler avec les élus locaux et régionaux sur l’intégration de nos produits dans les RHD. Les distributeurs doivent aussi aller en ce sens mais ça risque d’être plus compliqué pour eux car leur seule préoccupation c’est leur marge... Ma crainte est là : quel sera le comportement des distributeurs ?

Guy Papion, section grandes cultures 
Il s’agit d’une des filières les moins impactées. Les interrogations portent sur les productions liées au carburant car la crise de l’industrie pétrolière va avoir des conséquences sur la vente et le prix de ces cultures. Pour le blé, tout le monde s’est aperçu qu’il servait à nourrir l’humain ! Les stocks se vident, donc la peur est que la production ne soit pas au rendez-vous… Pour l’avenir, je pense que le stockage va être un sujet important. Il va falloir reconstruire des silos. Le dernier point de vigilance concerne notre dépendance de l’étranger pour les intrants et les produits phyto : cette campagne s’est bien passée mais j’ai quelques craintes pour la suite.

Carmen Suteau, section viticulture
Associé au partage et à la convivialité, le vin n’est donc plus recherché dans ce contexte de confinement et de doute. Certains vignerons ont su réinventer des temps de consommation avec des apéros vidéos, par exemple, dans le but de ne pas perdre le lien avec leur clientèle. Ils ont aussi privilégié les livraisons à domicile et ont développé, pour ceux qui en disposent, leur commerce en ligne via leur propre site internet ou des sites spécialisés comme celui des Vignerons indépendants. Il est important de continuer ce travail : rapprocher le consommateur du local, lui faire prendre conscience que par ses choix il aura une action sur la planète (réchauffement climatique, carbone).

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Un semis de couverts par drone

Les unes de la LAA
LAA du 03/07/20LAA du 26/06/20LAA du 19/06/20LAA du 12/06/20LAA du 05/06/20LAA du 29/05/20LAA du 21/05/20LAA du 15/05/20LAA du 08/05/20
17°
Vendredi
03/07/2020
NANTES
Météo
ABBARETZ
AIGREFEUILLE SUR MAINE
ANCENIS
ANETZ
ARTHON EN RETZ
ASSERAC
AVESSAC
BARBECHAT
BASSE GOULAINE
BASSE INDRE
BATZ SUR MER
BELLIGNE
BESNE
BLAIN
BONNOEUVRE
BOUAYE
BOUEE
BOUGUENAIS
BOURGNEUF EN RETZ
BOUSSAY
BOUVRON
BRAINS
CAMPBON
CARQUEFOU
CASSON
CHATEAUBRIANT
CHAUVE
CHEIX EN RETZ
CHEMERE
CLIS
CLISSON
CONQUEREUIL
CORDEMAIS
CORSEPT
COUERON
COUFFE
CROSSAC
DERVAL
DONGES
DREFFEAC
ERBRAY
FAY DE BRETAGNE
FEGREAC
FERCE
FRESNAY EN RETZ
FROSSAY
GETIGNE
GORGES
GRAND AUVERNE
GUEMENE PENFAO
GUENOUVRY
GUENROUET
GUERANDE
HAUTE GOULAINE
HAUTE INDRE
HERBIGNAC
HERIC
INDRET
ISSE
JANS
JOUE SUR ERDRE
JUIGNE DES MOUTIERS
LA BAULE ESCOUBLAC
LA BERNERIE EN RETZ
LA CHABOSSIERE
LA CHAPELLE BASSE MER
LA CHAPELLE DES MARAIS
LA CHAPELLE GLAIN
LA CHAPELLE HEULIN
LA CHAPELLE LAUNAY
LA CHAPELLE SAINT SAUVEUR
LA CHAPELLE SUR ERDRE
LA CHEVALLERAIS
LA CHEVROLIERE
LA GRIGONNAIS
LA HAIE FOUASSIERE
LA LIMOUZINIERE
LA MADELEINE
LA MARNE
LA MEILLERAYE DE BRETAGNE
LA MONTAGNE
LA PAQUELAIS
LA PLAINE SUR MER
LA PLANCHE
LA REGRIPPIERE
LA REMAUDIERE
LA ROCHE BLANCHE
LA ROUXIERE
LA TURBALLE
LAVAU SUR LOIRE
LE CELLIER
LE CLION SUR MER
LE COUDRAY
LE CROISIC
LE GAVRE
LE LANDREAU
LE LOROUX BOTTEREAU
LE PALLET
LE PELLERIN
LE PIN
LE POULIGUEN
LE TEMPLE DE BRETAGNE
LEGE
LES COUETS
LES SORINIERES
LES TOUCHES
LIGNE
LOUISFERT
LUSANGER
MACHECOUL
MAISDON SUR SEVRE
MALVILLE
MARSAC SUR DON
MASSERAC
MAUMUSSON
MAUVES SUR LOIRE
MESANGER
MESQUER
MINDIN
MISSILLAC
MOISDON LA RIVIERE
MONNIERES
MONTBERT
MONTOIR DE BRETAGNE
MONTRELAIS
MOUAIS
MOUZEIL
MOUZILLON
NANTES
NORT SUR ERDRE
NOTRE DAME DE GRACE
NOTRE DAME DES LANDES
NOTRE DAME DES LANGUEURS
NOYAL SUR BRUTZ
NOZAY
ORVAULT
OUDON
PAIMBOEUF
PANNECE
PAULX
PETIT AUVERNE
PETIT MARS
PIERRIC
PIRIAC SUR MER
PLESSE
PONT ROUSSEAU
PONT SAINT MARTIN
PONTCHATEAU
PORNIC
PORNICHET
PORT SAINT PERE
POUILLE LES COTEAUX
PREFAILLES
PRINQUIAU
PUCEUL
QUILLY
QUIMIAC
REMOUILLE
REZE
RIAILLE
ROUANS
ROUGE
RUFFIGNE
SAFFRE
SAILLE
SAINT AIGNAN DE GRANDLIEU
SAINT ANDRE DES EAUX
SAINT AUBIN DES CHATEAUX
SAINT BREVIN L OCEAN
SAINT BREVIN LES PINS
SAINT ETIENNE DE MER
SAINT ETIENNE DE MONTLUC
SAINT FIACRE SUR MAINE
SAINT GEREON
SAINT GILDAS DES BOIS
SAINT GUILLAUME
SAINT HERBLAIN
SAINT HERBLON
SAINT HILAIRE DE CHALEONS
SAINT HILAIRE DE CLISSON
SAINT JEAN DE BOISEAU
SAINT JEAN DE CORCOUE
SAINT JOACHIM
SAINT JULIEN DE CONCELLES
SAINT JULIEN DE VOUVANTES
SAINT LEGER LES VIGNES
SAINT LUMINE DE CLISSON
SAINT LUMINE DE COUTAIS
SAINT LYPHARD
SAINT MALO DE GUERSAC
SAINT MARS DE COUTAIS
SAINT MARS DU DESERT
SAINT MARS LA JAILLE
SAINT MEME LE TENU
SAINT MICHEL CHEF CHEF
SAINT MOLF
SAINT NAZAIRE
SAINT NICOLAS DE REDON
SAINT PERE EN RETZ
SAINT PHILBERT DE GRAND
SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
SAINT VIAUD
SAINT VINCENT DES LANDES
SAINTE LUCE SUR LOIRE
SAINTE PAZANNE
SAINTE REINE DE BRETAGNE
SAUTRON
SAVENAY
SEVERAC
SION LES MINES
SOUDAN
SOULVACHE
THARON PLAGE
THOUARE SUR LOIRE
TOUVOIS
TRANS SUR ERDRE
TREFFIEUX
TREILLIERES
TRIGNAC
VALLET
VARADES
VAY
VERTOU
VIEILLEVIGNE
VIGNEUX DE BRETAGNE
VILLEPOT
VUE
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08