Agri44
Accueil > Actualités

Incendie - Prévention des incendies : un arrêté-cadre interdépartemental 

Le 17/07/2023 à 17:35 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Incendie - Prévention des incendies : un arrêté-cadre interdépartemental 
© Draaf Pays de la Loire

Trois questions à Anthony Ménard, élu en charge du dossier Incendie à la FRSEA Pays de la Loire, sur la publication de cet arrêté-cadre.

Pourquoi cet arrêté-cadre interdépartemental a été mis en place ?

Anthony Ménard : L’année dernière, les Pays de la Loire ont été marqués par de nombreux incendies, aux origines diverses et d’une ampleur parfois inédite. Et malheureusement, avec le changement climatique, notre région va devenir de plus en plus sensible au risque incendie. C’est ce qui a amené les préfets départementaux à mettre en place des mesures pour prévenir le déclenchement et la propagation du feu en forêt et à proximité. Concrètement, il s’agit de restreindre les activités en fonction du niveau de risque. Il est important de souligner que ces mesures ne s’appliquent que dans une bande de 200 mètres le long des bois et forêts de plus de quatre hectares, en ce qui concerne les activités agricoles. Le reste du territoire n’est pas concerné par l’arrêté cadre.

 

Quelles sont les conséquences pour les activités agricoles ?

Le risque incendie n’est pas nouveau en agriculture. Nous sommes très nombreux à y avoir été confrontés, sur nos exploitations ou chez nos voisins. La nouveauté, c’est l’augmentation du risque en raison du changement climatique. C’est une réalité que nous devrons prendre en compte de plus en plus. Mais prévenir les risques ne peut pas se résumer à tout interdire sans discernement ; ce ne serait pas raisonnable au regard des enjeux économiques pour nos exploitations et, plus globalement, pour notre territoire. Dans les échanges avec la Draaf, qui a piloté le dossier pour le compte des préfets départementaux, nous avons donc porté deux orientations : d’une part, la préservation des activités de soins aux animaux et des récoltes et, d’autre part, la graduation des mesures en fonction du risque que peuvent représenter les activités agricoles.

 

Que faut-il retenir de cet texte ?

Dans les premières versions du texte, les activités agricoles étaient quasi toutes interdites en risque élevé et très élevé. En 2022, cela a représenté une vingtaine de jours en pleine période de récolte ! Finalement, les discussions ont permis d’aboutir à un texte, certes pas parfait, mais qui préserve des équilibres. À titre d’exemple, quel que soit le niveau de risque, nous avons obtenu de pouvoir réaliser les interventions en lien avec le bien-être animal et de continuer notre activité sur nos sites agricoles (sièges et sites qui y sont rattachés). Autre exemple : pour tenir compte du risque plus faible, les récoltes en vert resteront possibles (ensilage, vendanges, récoltes de fruits et légumes), sous réserve de disposer d’un moyen de communication et de moyens de lutte (tels que déchaumeur, tonne à eau, extincteur). S’agissant des moissons et des foins, ces activités seront interdites les après-midis en risque très élevé mais pourront faire l’objet de dérogations départementales pour le matin. Nous avons prévu de dresser un bilan à l’automne afin de faire évoluer les mesures pour l’année prochaine.

 

L’arrêté-cadre interdépartemental

  • Période d’application : du 1er mars au 30 septembre
    Zone concernée (pour les activités agricoles) : dans et à moins de 200 m de bois et forêts d’une surface supérieure ou égale à 4 ha

Définition du niveau de risque et des mesures applicables :

Le niveau de risque d’incendie est apprécié à partir des données fournies par Météo France et matérialisé par une couleur (vert = faible, jaune = modéré, orange = élevé, rouge = très élevé). À partir de ces éléments, un arrêté du préfet de département détermine le niveau de risque retenu à l’échelle de chaque département. L’arrêté permet de décider des mesures à mettre en œuvre, à partir de l’arrêté interdépartemental (voir schéma). En fonction de la disponibilité des services de secours, le préfet de département peut renforcer les mesures prévues dans l’arrêté interdépartemental.

Propos recueillis par Michaël Sonet - FRSEA

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Conjoncture Laitière Cniel - Mai 2024
Les unes de la LAA
LAA du 14/06/24LAA du 07/06/24LAA du 31/05/24LAA du 24/05/24LAA du 17/05/24LAA du 08/05/24LAA du 03/05/24LAA du 26/04/24LAA du 19/04/24
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2024
https://alerteagri44.fr/

En direct de la Chambre

    DÉCOUVREZ
    NOS PARTENAIRES
    >
    |
    Cliquez ici pour quitter

    CONNEXION

    Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

    Mot de passe oublié...

    Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

    Un mail vous a été envoyé.
    Vous y trouverez votre mot de passe.
    Facebook twitter Dailymotion
    Agri44

    Agri44
    Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
    44939 Nantes
    Téléphone : 02 40 16 38 08