Agri44
Accueil > Actualités

Loire-Atlantique - Semis de maïs : gare aux sangliers

Journaliste - Loire-Atlantique agricole
Le 20/05/2019 à 12:11 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Loire-Atlantique - Semis de maïs : gare aux sangliers
ETA Geinguené

Cette année, c’est au moment du semis que les sangliers sont passés en bande sur les parcelles de Philippe Thébaud, à La Paquelais et à Malville.

Au début, il n’y croyait pas. Lorsqu’un voisin l’a prévenu que ses parcelles de maïs, semées le 29 avril à La Paquelais, avaient été entièrement ravagées par les sangliers, Philippe Thébaud, éleveur laitier à Fay de Bretagne, a pensé que c’était une plaisanterie.

Une perte de 11 hectares sur 18

Mais lorsqu’il se rend sur place, c’est la désolation :  là où les maïs auraient dû commencer à pointer, il ne reste rien : «  Les sangliers ont tout labouré avec leur groin. Ils n’ont pas laissé un rang ». Philippe Thébaud n’est même pas au bout de ses surprises : après ces 6 hectares perdus à La Paquelais, il apprend qu’une autre de ses parcelles, semée à Malville début mai, a elle aussi reçu la visite des sangliers quelques jours après le semis : là encore tout a été dévoré.
Pour Philippe Thébaud, ce ravage total de sangliers, au moment du semis, est une première. Pourquoi des pertes si importantes cette année ? Philippe Thébaud en est réduit à faire des hypothèses : « D’habitude, je sème plutôt entre le 5 et 15 mai. Mais là, j’avais eu le temps de faire mes épandages de fumier, la structure du sol était bonne. »

Des facteurs défavorables

Le fait d’être seul à semer du maïs à cette période, dans un secteur où les sangliers sont présents (aux abords de la ZAD, non chassée depuis des années), a évidemment joué en sa défaveur. En outre, la chasse au sanglier est actuellement interdite: les sangliers ont donc tout loisir de se promener en bandes où bon leur semble, et ils ont faim !
Autre facteur cette année : la fin de l’enrobage direct des semences par un insecticide pour lutter contre les taupins. Cet insecticide rendait les semences beaucoup moins appétentes pour les sangliers.
Dès qu’il a connaissance des ravages, Philippe Thébaud prévient son syndicat, la FNSEA 44, la Fédération des chasseurs et le lieutenant de louveterie local. La Fédération mandate son expert le 15 mai, jour également où une battue administrative est prévue sur le secteur. L’éleveur devrait être dédommagé de ses pertes en semences et en coût de prestation, mais à présent il s’interroge sur la suite : comment resemer et être assuré que les maïs auront l’opportunité de pousser ?  

Clôture, répulsifs ?

La seule solution qui garantisse contre les dégâts de sangliers, c’est la clôture. «  Il faut une clôture spéciale avec du fil torsadé », explique Philippe Thébaud. Son souci n’est pas tant le coût de cet équipement, mais surtout son entretien : il faudra couper l’herbe dessous. Il craint aussi d’y perdre quelques rangs de précieux maïs.

Pour Denis Dabo, le directeur de la Fédération de chasse de Loire-Atlantique, les chasseurs ont pris toute la mesure des problèmes liés à la présence de sanglier. Et il reconnait qu’en cette période de semis, la Fédération commence à recevoir des appels semblables à celui de Philippe Thébaud.

+ 43 % de sangliers tués

Il reconnaît que les populations de sangliers sont abondantes. «  Les chasseurs se sont beaucoup investis et ont tué beaucoup plus d’animaux ». En effet, sur la période de chasse 2018-2019 (qui s’est achevée au 31 mars), les chasseurs ont prélevé 5400 sangliers, soit 43 % de plus que l’année précédente (3600 prélèvements sur 2017-2018).
« Notre discours est sans ambiguïté : on comprend les agriculteurs et leur impatience, on a conscience du problème et on le gère ». Sur les moyens de prévenir les dégâts, Denis Dabo ne voit guère que les clôtures. Sur les répulsifs à base de piment, ou les effaroucheurs  faisant du bruit, son avis est très nuancé : leur action risque d’être limitée, et leur coût  trop élevé par rapport à  leur efficacité…

Plus d'informations dans votre édition du 17 mai de Loire-Atlantique agricole.


 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Fête de l'Agriculture 2019

Les unes de la LAA
LAA du 09/08/19LAA du 26/07/19LAA du 19/07/19LAA du 12/07/19LAA du 05/07/19LAA du 28/06/19LAA du 21/06/19LAA du 14/06/19LAA du 07/06/19
14°
Dimanche
18/08/2019
NANTES
Météo
ABBARETZ
AIGREFEUILLE SUR MAINE
ANCENIS
ANETZ
ARTHON EN RETZ
ASSERAC
AVESSAC
BARBECHAT
BASSE GOULAINE
BASSE INDRE
BATZ SUR MER
BELLIGNE
BESNE
BLAIN
BONNOEUVRE
BOUAYE
BOUEE
BOUGUENAIS
BOURGNEUF EN RETZ
BOUSSAY
BOUVRON
BRAINS
CAMPBON
CARQUEFOU
CASSON
CHATEAUBRIANT
CHAUVE
CHEIX EN RETZ
CHEMERE
CLIS
CLISSON
CONQUEREUIL
CORDEMAIS
CORSEPT
COUERON
COUFFE
CROSSAC
DERVAL
DONGES
DREFFEAC
ERBRAY
FAY DE BRETAGNE
FEGREAC
FERCE
FRESNAY EN RETZ
FROSSAY
GETIGNE
GORGES
GRAND AUVERNE
GUEMENE PENFAO
GUENOUVRY
GUENROUET
GUERANDE
HAUTE GOULAINE
HAUTE INDRE
HERBIGNAC
HERIC
INDRET
ISSE
JANS
JOUE SUR ERDRE
JUIGNE DES MOUTIERS
LA BAULE ESCOUBLAC
LA BERNERIE EN RETZ
LA CHABOSSIERE
LA CHAPELLE BASSE MER
LA CHAPELLE DES MARAIS
LA CHAPELLE GLAIN
LA CHAPELLE HEULIN
LA CHAPELLE LAUNAY
LA CHAPELLE SAINT SAUVEUR
LA CHAPELLE SUR ERDRE
LA CHEVALLERAIS
LA CHEVROLIERE
LA GRIGONNAIS
LA HAIE FOUASSIERE
LA LIMOUZINIERE
LA MADELEINE
LA MARNE
LA MEILLERAYE DE BRETAGNE
LA MONTAGNE
LA PAQUELAIS
LA PLAINE SUR MER
LA PLANCHE
LA REGRIPPIERE
LA REMAUDIERE
LA ROCHE BLANCHE
LA ROUXIERE
LA TURBALLE
LAVAU SUR LOIRE
LE CELLIER
LE CLION SUR MER
LE COUDRAY
LE CROISIC
LE GAVRE
LE LANDREAU
LE LOROUX BOTTEREAU
LE PALLET
LE PELLERIN
LE PIN
LE POULIGUEN
LE TEMPLE DE BRETAGNE
LEGE
LES COUETS
LES SORINIERES
LES TOUCHES
LIGNE
LOUISFERT
LUSANGER
MACHECOUL
MAISDON SUR SEVRE
MALVILLE
MARSAC SUR DON
MASSERAC
MAUMUSSON
MAUVES SUR LOIRE
MESANGER
MESQUER
MINDIN
MISSILLAC
MOISDON LA RIVIERE
MONNIERES
MONTBERT
MONTOIR DE BRETAGNE
MONTRELAIS
MOUAIS
MOUZEIL
MOUZILLON
NANTES
NORT SUR ERDRE
NOTRE DAME DE GRACE
NOTRE DAME DES LANDES
NOTRE DAME DES LANGUEURS
NOYAL SUR BRUTZ
NOZAY
ORVAULT
OUDON
PAIMBOEUF
PANNECE
PAULX
PETIT AUVERNE
PETIT MARS
PIERRIC
PIRIAC SUR MER
PLESSE
PONT ROUSSEAU
PONT SAINT MARTIN
PONTCHATEAU
PORNIC
PORNICHET
PORT SAINT PERE
POUILLE LES COTEAUX
PREFAILLES
PRINQUIAU
PUCEUL
QUILLY
QUIMIAC
REMOUILLE
REZE
RIAILLE
ROUANS
ROUGE
RUFFIGNE
SAFFRE
SAILLE
SAINT AIGNAN DE GRANDLIEU
SAINT ANDRE DES EAUX
SAINT AUBIN DES CHATEAUX
SAINT BREVIN L OCEAN
SAINT BREVIN LES PINS
SAINT ETIENNE DE MER
SAINT ETIENNE DE MONTLUC
SAINT FIACRE SUR MAINE
SAINT GEREON
SAINT GILDAS DES BOIS
SAINT GUILLAUME
SAINT HERBLAIN
SAINT HERBLON
SAINT HILAIRE DE CHALEONS
SAINT HILAIRE DE CLISSON
SAINT JEAN DE BOISEAU
SAINT JEAN DE CORCOUE
SAINT JOACHIM
SAINT JULIEN DE CONCELLES
SAINT JULIEN DE VOUVANTES
SAINT LEGER LES VIGNES
SAINT LUMINE DE CLISSON
SAINT LUMINE DE COUTAIS
SAINT LYPHARD
SAINT MALO DE GUERSAC
SAINT MARS DE COUTAIS
SAINT MARS DU DESERT
SAINT MARS LA JAILLE
SAINT MEME LE TENU
SAINT MICHEL CHEF CHEF
SAINT MOLF
SAINT NAZAIRE
SAINT NICOLAS DE REDON
SAINT PERE EN RETZ
SAINT PHILBERT DE GRAND
SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
SAINT VIAUD
SAINT VINCENT DES LANDES
SAINTE LUCE SUR LOIRE
SAINTE PAZANNE
SAINTE REINE DE BRETAGNE
SAUTRON
SAVENAY
SEVERAC
SION LES MINES
SOUDAN
SOULVACHE
THARON PLAGE
THOUARE SUR LOIRE
TOUVOIS
TRANS SUR ERDRE
TREFFIEUX
TREILLIERES
TRIGNAC
VALLET
VARADES
VAY
VERTOU
VIEILLEVIGNE
VIGNEUX DE BRETAGNE
VILLEPOT
VUE

La question de la semaine

Suite à l’épisode caniculaire, réfléchissez-vous à adapter votre assolement de façon à ce que les plantes soient plus résistantes à la chaleur ?

Vous avez déjà répondu à cette question.
Une nouvelle question la semaine prochaine.
Merci
Loire Atlantique Agricole

Loire-Atlantique Agricole

DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08