Agri44
Accueil > Actualités

Patrimoine - Évaluation de l’exploitation

Le 16/05/2023 à 10:21 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Patrimoine - Évaluation de l’exploitation
© CAPDL

Les exploitations mobilisent de plus en plus de capitaux, le capital à engager pour une exploitation agricole, toutes productions confondues a augmenté de 40 % en 35 ans et se situe aujourd’hui autour de 280 000 € rapporté à la personne.

Les revenus agricoles sont très instables, malgré une année 2022 plutôt bonne dans l’ensemble. Il reste difficile de se projeter sur les résultats à venir.

Dans ce contexte, la question du « juste prix » d’une reprise doit être proposée avec justesse et discernement. L’exploitation vaut- elle par ce qu’elle possède ou ce qu’elle rapporte ? 

Il existe plusieurs méthodes d’évaluation qui prennent en compte, avec plus ou moins d’importance, la valeur patrimoniale et la valeur de rentabilité. Il est recommandé de faire appel à des techniciens spécialisés et des conseillers expérimentés pour réaliser une évaluation la plus juste et neutre possible.

La valeur patrimoniale. Cette valeur est déterminée en évaluant chaque bien à l’actif du bilan à sa valeur vénale : bâtiments, matériels, cheptel, stocks… Cette valeur reste subjective puisqu’elle est appréciée par des experts et dépend de la conjoncture (marché du matériel, cours des animaux). De plus, cette valeur ne prend pas en compte la rentabilité des capitaux engagés et peut parfois être déconnectée des résultats et du besoin en main-d’œuvre de l’entreprise.

La valeur de rentabilité. Elle est basée sur la capacité de l’entreprise à dégager du résultat. Elle s’appuie sur les performances techniques et économiques réalisées sur les derniers exercices comptables (cinq à six dans l’idéal), elle est mesurée par l’EBE. Cette EBE doit permettre de faire face aux différents facteurs de production : rémunérer la main-d’œuvre des exploitants, les capitaux engagés, les investissements indispensables pour poursuivre la production, les provisions pour le renouvellement de l’outil (bâtiments, matériels) et garder une marge de sécurité. Bien sûr, des corrections peuvent être apportées et différentes hypothèses peuvent être proposées en fonction de la main-d’œuvre nécessaire et des montants de rémunérations retenues.

La valeur économique. Dans la plupart des situations, le repreneur pensera d’abord rentabilité, le cédant pensera d’abord patrimoine, le prix retenu sera souvent une combinaison de valeur patrimoniale et de rentabilité. C’est pourquoi, la combinaison de la valeur patrimoniale et de la valeur de rentabilité permettra de rapprocher les intérêts du cédant et du repreneur.

Les conseillers de la Chambre d’Agriculture peuvent vous aider et vous accompagner dans la réalisation de ces études.

Philippe BOURSIER

Chambre d'agriculture Pays de la Loire

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS
Formulaire mise en relation foin 2024
Consultez la carte mise en relation foin 2024

Vidéo de la semaine

Conjoncture Laitière Cniel - Mai 2024
Les unes de la LAA
LAA du 19/07/24LAA du 12/07/24LAA du 05/07/24LAA du 28/06/24LAA du 21/06/24LAA du 14/06/24LAA du 07/06/24LAA du 31/05/24LAA du 24/05/24
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2024
https://alerteagri44.fr/

En direct de la Chambre

    DÉCOUVREZ
    NOS PARTENAIRES
    >
    |
    Cliquez ici pour quitter

    CONNEXION

    Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

    Mot de passe oublié...

    Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

    Un mail vous a été envoyé.
    Vous y trouverez votre mot de passe.
    Facebook twitter Dailymotion
    Agri44

    Agri44
    Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
    44939 Nantes
    Téléphone : 02 40 16 38 08