Agri44
Accueil > Actualités

Pays de la Loire - « L’État met les éleveurs sur la paille »

Delphine Cordaz
Le 24/02/2023 à 16:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Pays de la Loire -  « L’État met les éleveurs sur la paille »

Les aviculteurs se sont retrouvés devant la préfecture de la Loire-Atlantique pour exiger le versement du solde des indemnités de la première vague de grippe aviaire… et ne pas subir les mêmes délais pour la deuxième vague.

Banderole accrochée aux grilles de la préfecture de la Loire-Atlantique à Nantes : « L’État nous met sur la paille ». Pour joindre le geste à la parole, de la paille a été déposée dans la cour de la représentation locale de l’État. Et quelques œufs ont fusé vers la façade. La colère couve depuis plusieurs mois chez les éleveurs de volailles, durement touchés par la grippe aviaire. Lundi, plusieurs délégations de la région s’étaient données rendez-vous pour réclamer leurs dus, toujours en attente depuis plusieurs semaines. Ils étaient 300 éleveurs de Loire-Atlantique, de Vendée, du Maine-et-Loire, de la Sarthe, de la Mayenne et des Deux-Sèvres à avoir fait le déplacement à l’appel de la FRSEA Pays de la Loire. « Cette action régionale organisée par la FRSEA et les JA Pays de la Loire est un cri d’alarme. Il faut que les dossiers se règlent au plus vite. Même si des choses sont engagées, l’État doit aller plus vite. Nous avons besoin aussi de plus de lisibilité sur le repeuplement. On a aussi une problématique autour de la vaccination. Si on veut être opérationnel cet automne, les vaccins devraient déjà être en commande. Maintenant, il faut tout faire pour que les éleveurs aient envie de repartir », alarme Mickaël Trichet, président de la FRSEA Pays de la Loire.
 

Les quotidiens des aviculteurs sont bien souvent les mêmes. Gaël Drouet, éleveur de Loire-Atlantique, a pris la parole devant ses collègues. « Cela fait un an qu’on ne produit pas. On a mis mon épouse, salariée sur l’exploitation, en chômage partiel. On devait bénéficier de 45 000 €, on a reçu un acompte de 20 000 € et on attend toujours les 25 000 € de solde. On est dans le flou. On ne sait pas quand on va remettre en place. » Jean-Luc Pasquier, du pays de Mortagne en Vendée, explique sa situation : « En mars 2022, on a euthanasié 2 400 canards sur un site. On a rechargé ce site fin août et on a dû tout dépeupler en décembre. On a monté tous les dossiers, on a fait des frais pour les bâtiments… et on nous parle de repeupler vers le 20 mai. Il y en a marre, heureusement qu’on a des bovins à côté. » 

Première avancée obtenue

À la sortie de l’entrevue de la délégation des représentants FRSEA de la filière avec le Draaf, des avancées ont été obtenues : « Notre première revendication, à savoir le paiement du solde de la première vague, a été entendue. Ils se sont engagés à payer courant mars le solde de indemnités. Concernant la deuxième vague, ils ont noté nos revendications mais rien de concret n’est ressorti. On est toujours sur un accord de principe mais sans confirmation », a listé Christophe Labour, président de la section avicole de la FRSEA Pays de la Loire. Sur la deuxième indemnisation, les arbitrages sont toujours en cours entre les ministères de l’Agriculture et de l’Économie. « Ils nous ont confirmé qu’il n’y aurait pas de coefficient stabilisateur et les enveloppes ne sont pas remises en cause, a complété Jordy Bouancheau, JA 85 et membre du conseil d'administration au national. On a tous passé beaucoup de temps à remplir les dossiers. Ils ont tout, alors il faut des procédures simplifiées maintenant. La force de notre réseau, c’est de faire du cas par cas. On va y aller. Si vous voyez des gens en détresse autour de vous, allez voir vos responsables locaux »

Si la profession a montré sa capacité à se mobiliser, chacun était d’accord pour dire que des réponses restent en suspens, à commencer par celle de la vaccination. « On a eu la confirmation que l’État ne bougera pas tant que l’Anses ne se sera pas prononcée. Alors, on va interroger l’Anses », a prévenu  Jordy Bouancheau. Le bras de fer est loin d’être terminé !

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Conjoncture Laitière Cniel - Mai 2024
Les unes de la LAA
LAA du 07/06/24LAA du 31/05/24LAA du 24/05/24LAA du 17/05/24LAA du 08/05/24LAA du 03/05/24LAA du 26/04/24LAA du 19/04/24LAA du 12/04/24
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2024
https://alerteagri44.fr/

En direct de la Chambre

    DÉCOUVREZ
    NOS PARTENAIRES
    >
    |
    Cliquez ici pour quitter

    CONNEXION

    Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

    Mot de passe oublié...

    Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

    Un mail vous a été envoyé.
    Vous y trouverez votre mot de passe.
    Facebook twitter Dailymotion
    Agri44

    Agri44
    Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
    44939 Nantes
    Téléphone : 02 40 16 38 08