Agri44
Accueil > Actualités

Sanglier - le ras le bol des agriculteurs 

Journaliste - Loire-Atlantique agricole - Agri44
Le 22/08/2018 à 15:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Sanglier - le ras le bol des agriculteurs 

​​​​​​​En 2017, près de 700 000 prélèvements de sangliers ont été réalisés en France. S’ils augmentent d’année en année, les producteurs continuent pourtant de subir de nombreux dégâts et le dernier avis du CNCFS ne rassure pas la FNSEA.

Au début des années 1990, un peu plus de 100 000 prélèvements de sangliers étaient réalisés chaque année, en 2017, ce nombre est passé à 700 000, selon les chiffres du Réseau Ongulés sauvages de l’Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage.
L’augmentation de ces prélèvements s’explique en partie par l’augmentation de la population de sangliers, en France, depuis 30 ans. Dans dix départements français, le nombre de prélèvements est supérieur à 15 000 sangliers ; le Var et le Gard totalisent à eux seuls plus de 60 000 opérations.
Des animaux sauvages ont occasionné de nombreux dégâts sur les exploitations agricoles, l’an passé, ils ont été estimés à 30 millions d’euros, 80 % de cette somme est imputable aux seuls sangliers. « La perception que nous en avons, nous agriculteurs sur le terrain, c’est, qu’au minimum, il y a une persistance des dégâts d’année en année, qui restent extrêmement importants. C’est un problème lancinant pour l’ensemble du monde agricole. Malgré nos demandes, on n’arrive pas à réguler la population de sangliers pour diminuer la pression », dénonce Thierry Chalmin, président de la Commission Faune sauvage de la FNSEA.
L’éleveur bovin a vu les prairies, destinées à la pâture de ses bêtes, être décimées par les gibiers l’année précédente. Les dégâts ont été estimés à 1 500 euros sur les 60 ha de prairie, pour remise en état de la parcelle et perte de récolte.
« Le problème c’est aussi que le système d’indemnisation ne prend pas en compte la totalité des dégâts causés aux agriculteurs », souligne-t-il. Dans les champs de Thierry Chalmin, la récolte du foin, déjà en retard à cause de la météo, a dû se faire dans des parcelles ravagées, ce qui augmente la pénibilité du travail et a une incidence sur la qualité de la production.
« Même avec un siège correct, en passant sur les trous, le dos prend, et on récolte de la terre dans les bottes de foin, mes vaches ne sont pas faites pour manger de la terre ! », déplore l’éleveur.
En raison de la sécheresse, les sangliers ont tendance à chercher de la fraîcheur dans les champs de maïs, saccageant, au passage, les futures récoltes, réduisant ainsi les futures réserves de nourriture pour les élevages l’hiver.

Droit de destruction et droit de chasse 

Le 12 décembre 2017, le Groupe Technique National Sanglier (GTNS), a tenu une réunion afin de faire le point sur le Plan national de maîtrise du sanglier, sur les difficultés rencontrées et pour proposer des actualisations réglementaires. Ce groupe réunit des représentants du Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage (CNCFS), de la Commission Nationale d’Indemnisation des dégâts de gibier (CNI) et du monde agricole.
Les représentants de la Fédération Nationale des Chasseurs de France et des Fédérations départementales de chasseurs, étaient aussi invités à siéger, mais ont cependant refusé de participer. Ils ont proposé, de leur côté, au Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage, le 24 juillet dernier, un projet de décret afin d’étendre la période de chasse du dernier jour de février au 31 mars, ainsi qu’un projet d’arrêté qui supprimerait le sanglier de la liste des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts.

Des mesures peu convaincantes pour le président de la Commission « Faune sauvage » de la FNSEA : « cela pourrait aider à la régulation d’allonger la durée de la période de chasse, mais c’est déjà possible neuf mois sur douze, ce n’est pas un mois de plus qui changerait grand-chose ».
L’organisation est aussi fermement opposée au retrait de l’animal de la liste des espèces « susceptibles d’occasionner des dégâts ».
« Avec le texte actuel, un agriculteur qui constate des dégâts de sanglier sur sa parcelle peut demander à faire usage du droit de destruction, ou déléguer ce droit à quelqu’un, ce ne serait plus le cas s’il était retiré de la liste », explique Thierry Chalmin.
Lors de la réunion du GTNS, en décembre 2017, la FNSEA avait fait plusieurs propositions : augmenter le nombre de prélèvements, supprimer les plans de chasse, interdire les consignes de restriction pour les tirs, la mise en œuvre de bracelets de chasse à tarif préférentiel pour les agriculteurs et un accès plus facile au permis de chasse, ainsi que la généralisation du dispositif expérimental mis en œuvre dans le Gard, permettant des tirs en avril et mai, ainsi que le piégeage. L’organisation s’est donc montrée opposée à l’avis favorable rendu par le CNCFS concernant les propositions de la FNC. Dans un courrier adressé à Nicolas Hulot ministre de la Transition écologique et solidaire, la FNSEA a demandé la suspension « de l’application de ces projets de texte et de réunir les repressentant cynégétiques et agricoles afin d’échanger sur l’efficacité des moyens de régulation du sanglier ».
 

  • >> A lire dans la Loire-Atlantique agricole de ce vendredi 24 août, le dossier chasse

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Le désherbage électrique en test

Les unes de la LAA
LAA du 14/06/19LAA du 07/06/19LAA du 30/05/19LAA du 24/05/19LAA du 17/05/19LAA du 10/05/19LAA du 03/05/19LAA du 26/04/19LAA du 19/04/19
21°
Mercredi
19/06/2019
NANTES
Météo
ABBARETZ
AIGREFEUILLE SUR MAINE
ANCENIS
ANETZ
ARTHON EN RETZ
ASSERAC
AVESSAC
BARBECHAT
BASSE GOULAINE
BASSE INDRE
BATZ SUR MER
BELLIGNE
BESNE
BLAIN
BONNOEUVRE
BOUAYE
BOUEE
BOUGUENAIS
BOURGNEUF EN RETZ
BOUSSAY
BOUVRON
BRAINS
CAMPBON
CARQUEFOU
CASSON
CHATEAUBRIANT
CHAUVE
CHEIX EN RETZ
CHEMERE
CLIS
CLISSON
CONQUEREUIL
CORDEMAIS
CORSEPT
COUERON
COUFFE
CROSSAC
DERVAL
DONGES
DREFFEAC
ERBRAY
FAY DE BRETAGNE
FEGREAC
FERCE
FRESNAY EN RETZ
FROSSAY
GETIGNE
GORGES
GRAND AUVERNE
GUEMENE PENFAO
GUENOUVRY
GUENROUET
GUERANDE
HAUTE GOULAINE
HAUTE INDRE
HERBIGNAC
HERIC
INDRET
ISSE
JANS
JOUE SUR ERDRE
JUIGNE DES MOUTIERS
LA BAULE ESCOUBLAC
LA BERNERIE EN RETZ
LA CHABOSSIERE
LA CHAPELLE BASSE MER
LA CHAPELLE DES MARAIS
LA CHAPELLE GLAIN
LA CHAPELLE HEULIN
LA CHAPELLE LAUNAY
LA CHAPELLE SAINT SAUVEUR
LA CHAPELLE SUR ERDRE
LA CHEVALLERAIS
LA CHEVROLIERE
LA GRIGONNAIS
LA HAIE FOUASSIERE
LA LIMOUZINIERE
LA MADELEINE
LA MARNE
LA MEILLERAYE DE BRETAGNE
LA MONTAGNE
LA PAQUELAIS
LA PLAINE SUR MER
LA PLANCHE
LA REGRIPPIERE
LA REMAUDIERE
LA ROCHE BLANCHE
LA ROUXIERE
LA TURBALLE
LAVAU SUR LOIRE
LE CELLIER
LE CLION SUR MER
LE COUDRAY
LE CROISIC
LE GAVRE
LE LANDREAU
LE LOROUX BOTTEREAU
LE PALLET
LE PELLERIN
LE PIN
LE POULIGUEN
LE TEMPLE DE BRETAGNE
LEGE
LES COUETS
LES SORINIERES
LES TOUCHES
LIGNE
LOUISFERT
LUSANGER
MACHECOUL
MAISDON SUR SEVRE
MALVILLE
MARSAC SUR DON
MASSERAC
MAUMUSSON
MAUVES SUR LOIRE
MESANGER
MESQUER
MINDIN
MISSILLAC
MOISDON LA RIVIERE
MONNIERES
MONTBERT
MONTOIR DE BRETAGNE
MONTRELAIS
MOUAIS
MOUZEIL
MOUZILLON
NANTES
NORT SUR ERDRE
NOTRE DAME DE GRACE
NOTRE DAME DES LANDES
NOTRE DAME DES LANGUEURS
NOYAL SUR BRUTZ
NOZAY
ORVAULT
OUDON
PAIMBOEUF
PANNECE
PAULX
PETIT AUVERNE
PETIT MARS
PIERRIC
PIRIAC SUR MER
PLESSE
PONT ROUSSEAU
PONT SAINT MARTIN
PONTCHATEAU
PORNIC
PORNICHET
PORT SAINT PERE
POUILLE LES COTEAUX
PREFAILLES
PRINQUIAU
PUCEUL
QUILLY
QUIMIAC
REMOUILLE
REZE
RIAILLE
ROUANS
ROUGE
RUFFIGNE
SAFFRE
SAILLE
SAINT AIGNAN DE GRANDLIEU
SAINT ANDRE DES EAUX
SAINT AUBIN DES CHATEAUX
SAINT BREVIN L OCEAN
SAINT BREVIN LES PINS
SAINT ETIENNE DE MER
SAINT ETIENNE DE MONTLUC
SAINT FIACRE SUR MAINE
SAINT GEREON
SAINT GILDAS DES BOIS
SAINT GUILLAUME
SAINT HERBLAIN
SAINT HERBLON
SAINT HILAIRE DE CHALEONS
SAINT HILAIRE DE CLISSON
SAINT JEAN DE BOISEAU
SAINT JEAN DE CORCOUE
SAINT JOACHIM
SAINT JULIEN DE CONCELLES
SAINT JULIEN DE VOUVANTES
SAINT LEGER LES VIGNES
SAINT LUMINE DE CLISSON
SAINT LUMINE DE COUTAIS
SAINT LYPHARD
SAINT MALO DE GUERSAC
SAINT MARS DE COUTAIS
SAINT MARS DU DESERT
SAINT MARS LA JAILLE
SAINT MEME LE TENU
SAINT MICHEL CHEF CHEF
SAINT MOLF
SAINT NAZAIRE
SAINT NICOLAS DE REDON
SAINT PERE EN RETZ
SAINT PHILBERT DE GRAND
SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
SAINT VIAUD
SAINT VINCENT DES LANDES
SAINTE LUCE SUR LOIRE
SAINTE PAZANNE
SAINTE REINE DE BRETAGNE
SAUTRON
SAVENAY
SEVERAC
SION LES MINES
SOUDAN
SOULVACHE
THARON PLAGE
THOUARE SUR LOIRE
TOUVOIS
TRANS SUR ERDRE
TREFFIEUX
TREILLIERES
TRIGNAC
VALLET
VARADES
VAY
VERTOU
VIEILLEVIGNE
VIGNEUX DE BRETAGNE
VILLEPOT
VUE

La question de la semaine

Avez-vous fait votre demande de remboursement partiel TIC du carburant 2018 ?

Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
Loire Atlantique Agricole

Loire-Atlantique Agricole

DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08