Agri44
Accueil > Actualités

Loire-Atlantique - Deuxième vague : l'actu des filières

Estelle Bescond, Journaliste LAA // 06.45.70.36.68
Le 16/11/2020 à 08:15 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Loire-Atlantique - Deuxième vague : l'actu des filières

La crise Covid-19 continue de toucher les filières agricoles à plus ou moins grande échelle. Tour des productions avec les responsables de sections de la FNSEA 44.

Christophe Labour
Aviculture


« L’activité des filières les plus touchées par le premier confinement, comme la pintade, la caille, le pigeon, le gibier, le canard, semblait être repartie pendant l’été. Même s’il y avait beaucoup de stocks dans les réfrigérateurs, la situation s’était améliorée. Avec ce nouveau confinement, nous sommes inquiets : nous ne savons pas comment vont se dérouler les fêtes de fin d’année, ni comment les consommateurs vont se comporter. Si nous sommes encore limités à six à table, ça pourrait être problématique pour les volailles festives comme le chapon ou la dinde car les consommateurs risquent de se reporter vers d’autres produits plus petits. Pour le moment, il ne s’agit que de projections, tout va dépendre de la date de déconfinement. »

David Moisan 
Viande bovine


« Il est trop tôt pour mesurer les impacts de ce confinement sur la filière et ses effets sur les exploitations. L’activité économique est en partie maintenue, les écoles, collèges, lycées sont ouverts et une partie de la RHD est restée en activité. Début novembre, la consommation de viande hachée et celle des viandes de boucherie en général est toujours en hausse. Cette orientation de la demande intérieure vers la viande bovine française soutient le prix des femelles conformées. Par contre, les cours des jeunes bovins sont toujours faibles en raison des difficultés rencontrées sur les marchés export au printemps. La mise à jour des données SPIE/BDNI par l’Institut de l’Elevage et des données d’abattage permet d’estimer le surstock de JB accumulé depuis mars à 13 600 têtes au 1er novembre.  Il y a urgence à redresser la situation car la baisse des cours du broutard impacte le revenu des éleveurs. »

Christophe Sablé
Lait


« A ce jour, nous ne voyons pas d’impact. Déjà, lors de la première vague, la filière avait été peu touchée car, globalement, le marché du lait se fait plutôt via les GMS ou en BtoB. Plus généralement, la crise Covid-19 a eu des conséquences sur le prix payé aux producteurs et a mis un frein sur certains marchés en mars que nous n’avons pas réussi à récupérer. Pour les semaines à venir, il ne devrait pas y avoir de craintes car le marché se régule. Beaucoup d’éléments peuvent déstabiliser ou renforcer le marché donc chapeau-bas à celui qui est capable de donner une vision à long terme de la filière lait ! »

Carmen Suteau
Viticulture


« Le contexte actuel est très compliqué pour la filière. Le marché était un peu reparti pendant la saison estivale. Malheureusement, ce nouveau confinement va nous priver des ventes que nous aurions pu réaliser sur octobre, novembre et décembre : l’impact est énorme ! Pas de portes ouvertes, ni de salons, événements festifs, foires aux vins, ventes de Noël : tout est annulé pour les semaines à venir ! Nous sommes dans une situation critique. Et nous n’arrivons pas à nous rattraper sur l’export qui est en net recul. Nous attendons un geste fort de la part du gouvernement ! Pour le moment, les mesures mises en place méconnaissent la réalité de la filière, et le compte n’y est pas pour les employeurs de main d’œuvre. Depuis plusieurs mois, nous demandons un dispositif adapté à la filière. Dans le cadre des discussions sur le Projet de loi de financement de la sécurité sociale 2021 à l’Assemblée nationale, nous avons obtenu une avancée en ce sens, puisqu’un amendement visant à l’exonération de cotisations sociales patronales pour 2021 a été adopté contre l’avis du gouvernement. C’est une position forte des députés, à l’écoute de nos inquiétudes. Nous devons rester mobilisés pour la suite des échanges au Sénat afin que cette disposition soit confirmée. »

Guy Papion 
Grandes cultures


« La Covid-19 n’a pas d’impact réel sur la production de céréales. Comme au printemps, elles sortent des exploitations et des ports français. L’approvisionnement et les concessionnaires fonctionnent aussi. Le prix du GNR a baissé depuis quinze jours. Moins de carburant est consommé du fait du télétravail et de la baisse d’activité dans certains secteurs, donc le prix du pétrole baisse et le GNR avec. Néanmoins, deux marchés sont impactés par la Covid-19 : la pomme de terre et l’orge de brasserie. L’un des principaux débouchés de la pomme de terre est la frite et comme RHD est en partie suspendue, de nombreux tonnages restent sur les exploitations. Ces excédents vont vers l’alimentation animale et les méthaniseurs. Le phénomène est le même pour l’orge brassicole. Ce surplus peut aller pour l’alimentation animale vu que l’orge fourragère arrive au même prix que le blé. »

Benoît Bigeard
Cuniculture


« La première vague a eu un impact et a touché les deux abattoirs principaux, ALPM et LDC. Pour ce deuxième confinement, les réfrigérateurs se remplissent de nouveau car il n’y a quasiment pas de consommation en frais. LDC a déjà pris des mesures drastiques : l’abattoir impose une réduction de 30 % de la production dès cet hiver. ALPM serait dans la même réflexion mais, pour le moment, aucune décision n’a été prise. Pour l’été prochain - une période où nous avons l’habitude de diminuer nos quotas de production - la réduction pourrait être plus stricte. Les perspectives ne sont donc pas très encourageantes. Cette situation pourrait précipiter le phénomène de non-remplacement des éleveurs. »

Gaëtan Luzet 
Arboriculture


« Aujourd’hui, ce confinement a peu d’impact pour la production de pommes. Il n’y a pas eu de changement par rapport au début de la cueillette : les saisonniers ont des masques, du gel hydroalcoolique à disposition et nous faisons en sorte qu’ils respectent la distanciation. Du côté de la commercialisation, c’est pareil, il n’y a ni ralentissement ni problème. Au contraire, le marché est très demandeur. Les rendements sont en baisse de 15-20 % ce qui entraîne une augmentation des prix. Notre grande crainte est d’avoir un cas de Covid-19 dans nos équipes car cela pourrait bloquer les ventes. »

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Manger Français, Ensemble

Les unes de la LAA
LAA du 20/11/20LAA du 13/11/20LAA du 06/11/20LAA du 30/10/20LAA du 23/10/20LAA du 16/10/20LAA du 09/10/20LAA du 02/10/20LAA du 25/09/20
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
QUESTIONNAIRE OFFRES D'EMPLOIS
SAISONNIERS 2021
Jeudi
26/11/2020
NANTES
Météo
ABBARETZ
AIGREFEUILLE SUR MAINE
ANCENIS
ANETZ
ARTHON EN RETZ
ASSERAC
AVESSAC
BARBECHAT
BASSE GOULAINE
BASSE INDRE
BATZ SUR MER
BELLIGNE
BESNE
BLAIN
BONNOEUVRE
BOUAYE
BOUEE
BOUGUENAIS
BOURGNEUF EN RETZ
BOUSSAY
BOUVRON
BRAINS
CAMPBON
CARQUEFOU
CASSON
CHATEAUBRIANT
CHAUVE
CHEIX EN RETZ
CHEMERE
CLIS
CLISSON
CONQUEREUIL
CORDEMAIS
CORSEPT
COUERON
COUFFE
CROSSAC
DERVAL
DONGES
DREFFEAC
ERBRAY
FAY DE BRETAGNE
FEGREAC
FERCE
FRESNAY EN RETZ
FROSSAY
GETIGNE
GORGES
GRAND AUVERNE
GUEMENE PENFAO
GUENOUVRY
GUENROUET
GUERANDE
HAUTE GOULAINE
HAUTE INDRE
HERBIGNAC
HERIC
INDRET
ISSE
JANS
JOUE SUR ERDRE
JUIGNE DES MOUTIERS
LA BAULE ESCOUBLAC
LA BERNERIE EN RETZ
LA CHABOSSIERE
LA CHAPELLE BASSE MER
LA CHAPELLE DES MARAIS
LA CHAPELLE GLAIN
LA CHAPELLE HEULIN
LA CHAPELLE LAUNAY
LA CHAPELLE SAINT SAUVEUR
LA CHAPELLE SUR ERDRE
LA CHEVALLERAIS
LA CHEVROLIERE
LA GRIGONNAIS
LA HAIE FOUASSIERE
LA LIMOUZINIERE
LA MADELEINE
LA MARNE
LA MEILLERAYE DE BRETAGNE
LA MONTAGNE
LA PAQUELAIS
LA PLAINE SUR MER
LA PLANCHE
LA REGRIPPIERE
LA REMAUDIERE
LA ROCHE BLANCHE
LA ROUXIERE
LA TURBALLE
LAVAU SUR LOIRE
LE CELLIER
LE CLION SUR MER
LE COUDRAY
LE CROISIC
LE GAVRE
LE LANDREAU
LE LOROUX BOTTEREAU
LE PALLET
LE PELLERIN
LE PIN
LE POULIGUEN
LE TEMPLE DE BRETAGNE
LEGE
LES COUETS
LES SORINIERES
LES TOUCHES
LIGNE
LOUISFERT
LUSANGER
MACHECOUL
MAISDON SUR SEVRE
MALVILLE
MARSAC SUR DON
MASSERAC
MAUMUSSON
MAUVES SUR LOIRE
MESANGER
MESQUER
MINDIN
MISSILLAC
MOISDON LA RIVIERE
MONNIERES
MONTBERT
MONTOIR DE BRETAGNE
MONTRELAIS
MOUAIS
MOUZEIL
MOUZILLON
NANTES
NORT SUR ERDRE
NOTRE DAME DE GRACE
NOTRE DAME DES LANDES
NOTRE DAME DES LANGUEURS
NOYAL SUR BRUTZ
NOZAY
ORVAULT
OUDON
PAIMBOEUF
PANNECE
PAULX
PETIT AUVERNE
PETIT MARS
PIERRIC
PIRIAC SUR MER
PLESSE
PONT ROUSSEAU
PONT SAINT MARTIN
PONTCHATEAU
PORNIC
PORNICHET
PORT SAINT PERE
POUILLE LES COTEAUX
PREFAILLES
PRINQUIAU
PUCEUL
QUILLY
QUIMIAC
REMOUILLE
REZE
RIAILLE
ROUANS
ROUGE
RUFFIGNE
SAFFRE
SAILLE
SAINT AIGNAN DE GRANDLIEU
SAINT ANDRE DES EAUX
SAINT AUBIN DES CHATEAUX
SAINT BREVIN L OCEAN
SAINT BREVIN LES PINS
SAINT ETIENNE DE MER
SAINT ETIENNE DE MONTLUC
SAINT FIACRE SUR MAINE
SAINT GEREON
SAINT GILDAS DES BOIS
SAINT GUILLAUME
SAINT HERBLAIN
SAINT HERBLON
SAINT HILAIRE DE CHALEONS
SAINT HILAIRE DE CLISSON
SAINT JEAN DE BOISEAU
SAINT JEAN DE CORCOUE
SAINT JOACHIM
SAINT JULIEN DE CONCELLES
SAINT JULIEN DE VOUVANTES
SAINT LEGER LES VIGNES
SAINT LUMINE DE CLISSON
SAINT LUMINE DE COUTAIS
SAINT LYPHARD
SAINT MALO DE GUERSAC
SAINT MARS DE COUTAIS
SAINT MARS DU DESERT
SAINT MARS LA JAILLE
SAINT MEME LE TENU
SAINT MICHEL CHEF CHEF
SAINT MOLF
SAINT NAZAIRE
SAINT NICOLAS DE REDON
SAINT PERE EN RETZ
SAINT PHILBERT DE GRAND
SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
SAINT VIAUD
SAINT VINCENT DES LANDES
SAINTE LUCE SUR LOIRE
SAINTE PAZANNE
SAINTE REINE DE BRETAGNE
SAUTRON
SAVENAY
SEVERAC
SION LES MINES
SOUDAN
SOULVACHE
THARON PLAGE
THOUARE SUR LOIRE
TOUVOIS
TRANS SUR ERDRE
TREFFIEUX
TREILLIERES
TRIGNAC
VALLET
VARADES
VAY
VERTOU
VIEILLEVIGNE
VIGNEUX DE BRETAGNE
VILLEPOT
VUE
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08

Lorsque vous naviguez sur notre site internet, des informations sont susceptibles d'être enregistrées, ou lues, dans votre terminal, sous réserve de vos choix

Paramétrer