ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Consentement aux cookies
Agri44
Accueil > Actualités

Loire-Atlantique - Muscadet : une nouvelle tournure !

Loire Atlantique Agricole // 02 51 36 82 04
Le 01/10/2021 à 10:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Loire-Atlantique - Muscadet : une nouvelle tournure !

La Fédération des vins de Nantes a réalisé conjointement avec le syndicat des vignerons indépendants nantais (Svin) deux études, auprès des consommateurs de vins et des vignerons, afin de confronter l’attente des consommateurs avec celles des producteurs. 


œLe muscadet, vous connaissez ? C’est produit où ? Avec quoi le consommez-vous ? Combien êtes-vous prêt à mettre dans une bouteille ?...”
Pour comprendre la perception du muscadet par le grand public, la Fédération des vins de Nantes et le syndicat des vignerons indépendants nantais (Svin) ont commandé au maître de conférences et consultant, Olivier Mevel, une étude consommateurs*, réalisée auprès de 1500 amateurs de vins. L’objectif ? « Évaluer l’image du muscadet ainsi que les pratiques de consommation actuelles et souhaitées afin de définir une nouvelle stratégie de valorisation de l’appellation et travailler sur une proposition de valeurs », explique François Robin, délégué communication à la Fédération des vins de Nantes. 

Un vin connu et reconnu

L’étude met en évidence que le muscadet bénéficie d’une bonne notoriété. Plus de quatre personnes sur cinq considèrent que c’est un vin blanc connu et apprécié. Et plus de la moitié des consommateurs savent que c’est un vin sec et fruité. « L’enquête nous a permis de mettre en évidence que le muscadet est une marque puissante et porteuse de valeurs », indique François Robin.
En revanche, une personne sur quatre se trompe et définit le muscadet comme un vin sucré. Seule la moitié des consommateurs situe l’appellation près de Nantes et un tiers estime que le muscadet se boit exclusivement avec des fruits de mer ou du poisson ! « Le muscadet a besoin de changer cette image et de gagner en authenticité », précise François Robin. Enfin, la majorité des consommateurs sont perdus devant la diversité d’appellations données aux muscadets (Sèvre et Maine, sur lie, crus, etc.). 
La Fédération et le Svin réfléchissent à donner une image plus « vigneronne » du muscadet. « Les consommateurs ignorent souvent que le muscadet est issu d’un cépage unique au monde produit sur une grande mosaïque de terroirs et de paysages. La principale raison d’une consommation peu fréquente du muscadet n’est pas liée à sa qualité mais au fait que les consommateurs n’y pensent pas. Il faut sortir de cette image du vin de vacances, que l’on boit avec les copains, pour amener le public à déguster du muscadet à l’apéritif ou en accompagnement d’un plat gastronomique. » Et pour que le consommateur s’y retrouve, « il est nécessaire d’améliorer la communication autour de nos vins et de simplifier notre gamme en mettant en avant seulement deux ou trois appellations », ajoute Carmen Suteau, présidente du syndicat des vignerons indépendants nantais. Pour aider le consommateur dans l’identification du vin, l’œnotourisme se révèle être un bon levier d’action. « Le consommateur est rassuré et comprend mieux la démarche des vignerons », décrit François Robin.

Des vignerons désireux de se former
La Fédération et le Svin ont également réalisé une enquête auprès des vignerons afin de « confronter la perception des consommateurs sur notre appellation et faire un état des lieux de notre vignoble », précise François Robin. Pour l’occasion, 226 vignerons ont répondu. Il en ressort que les exploitations possèdent 29 ha en moyenne, emploient entre un et trois salariés et leurs cuveries ont une capacité moyenne de 650 hl. « Déjà plus de la moitié des vignerons font de la vente directe et souhaitent poursuivre dans cette voie, ajoute François Robin. 50 % des bouteilles sont vendues à la cave, le reste principalement aux cafés, bars, restaurants (CHR) ou aux grandes surfaces. Les vignerons sont désireux de se former notamment pour améliorer leur communication commerciale mais aussi pour proposer des vins plus écologiques, certifiés HVE** ou bio. » 

Un prix à revoir 

Mais une préoccupation subsiste : la rémunération insuffisante des vignerons. « Il faut que le muscadet cesse d’être le faire-valoir des vins de Loire ! s’exclame Carmen Suteau. Il n’est pas normal que le muscadet et le cabernet d’Anjou soient vendus au même prix : environ 3,80 € TTC la bouteille en magasin alors que le muscadet est acheté entre 100 et 130 €/hl par le négoce contre 180 €/hl pour le cabernet d’Anjou. Il faut que la valeur du muscadet soit revue. » 
L’étude consommateurs révèle que le prix d’acceptabilité pour une bouteille de muscadet est d’au moins 6-7 €. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle puisqu’un vigneron sur quatre propose pour sa référence muscadet la plus chère un prix à la bouteille inférieur à 5 €. Une marge de progression est donc largement possible ! 
À la suite de cette analyse, la Fédération des vins de Nantes et le syndicat des vignerons indépendants nantais réfléchissent à l’élaboration d’un plan d’actions. Il s’agira de construire une nouvelle proposition de valeur pour le muscadet et de rendre l’appellation plus lisible aux yeux des consommateurs. 

* L’étude consommateurs a été cofinancée par la Fédération des vins de Nantes (25 %), le syndicat des vignerons indépendants nantais (25 %) et la région des Pays de la Loire (50 %). Son coût est de 34 500 €.
** Haute valeur environnementale.

Marie Hilary
 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

En direct de Tech'Elevage

Les unes de la LAA
LAA du 26/11/21LAA du 19/11/21LAA du 11/11/21LAA du 05/11/21LAA du 29/10/21LAA du 22/10/21LAA du 15/10/21LAA du 08/10/21LAA du 01/10/21
QUESTIONNAIRE OFFRES D'EMPLOIS
SAISONNIERS 2022
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2021
www.alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08