Agri44
Accueil > Actualités

Pays de la Loire - Le préfet de région, Claude d’Harcourt, au chevet des agriculteurs

Estelle Bescond, Journaliste LAA // 06.45.70.36.68
Le 29/05/2020 à 17:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Pays de la Loire - Le préfet de région, Claude d’Harcourt, au chevet des agriculteurs

La FRSEA Pays de la Loire, JA et la chambre régionale d’agriculture ont présenté au préfet de région, Claude d’Harcourt, leurs propositions pour favoriser une reprise rapide de l’activité et tirer les enseignements de la crise.

Ce 26 mai, c’est dans les terres de la Presqu’île guérandaise que le préfet de la région Pays de la Loire, Claude d’Harcourt, est venu échanger sur les conséquences de la crise sanitaire Covid-19 pour l’agriculture ligérienne et sur les mesures de relance proposées par la FRSEA, Jeunes agriculteurs et la chambre régionale d’agriculture.

« On ne le dit pas assez, la Loire-Atlantique est très agricole avec une diversité de productions qui se côtoient : c’est une vraie richesse pour le territoire. Dans ce secteur du département, une exploitation sur deux est laitière », a introduit Alain Bernier, président de la chambre d’agriculture de Loire-Atlantique, qui a également tenu à féliciter les agricultrices, agriculteurs et le personnel des entreprises agroalimentaires d’avoir su répondre présent pendant cette période.

C’est donc au Gaec de l’Auvergnac, à Herbignac, que le préfet a été convié. Cette exploitation laitière produisant 800 000 litres de lait par an a en effet réduit sa production de 4,5 % en avril. « Nous avons suivi les mesures du Cniel en contenant le pic de lactation. Au même moment, la qualité de l’herbe n’était pas optimum. Nous avons produit 3 000 litres de lait en moins que l’an dernier », a expliqué l’un des trois associés, Christophe Sablé. 

En compensation, le Cniel a débloqué 10 millions d’euros de ses fonds propres « sans savoir si cela suffirait. Seuls les éleveurs qui ont baissé leur production entre 2 et 5 % seront indemnisés mais nous n’avons toujours pas les chiffres de la part des entreprises et coopératives. L’interprofession a garanti aux éleveurs que la règle du jeu établie au départ ne changera pas », a précisé Marie-Andrée Luherne, du Cilouest (Centre interprofessionnel laitier de l’Ouest) et membre du bureau de la FNPL. 

De son côté, l’Europe a autorisé le stockage privé mais « il est complexe d’y entrer » comme l’a confirmé Bertrand Rouault, directeur général du développement à Eurial : « Il y a des quotas par pays et la France a démarré plus tard que d’autres. Mais si je voulais mettre 1000 t de lait au stockage privé, je n’y arriverais sûrement pas à cause des difficultés administratives. Aujourd’hui, je n’avais qu’une seule chose à faire remonter à l’administration, qui nous a beaucoup aidés pendant la crise, c’est ce point : la complexité de gestion par FranceAgriMer. »

Consommer local

Pour les agriculteurs, cette complexité administrative qui pèse tant sur leur quotidien doit être assouplie dans de nombreux domaines afin de relancer l’activité agricole. C’est le cas, par exemple, pour le œmanger local”, qui pourrait s’appliquer à l’horticulture, avec œplanter et fleurir local”, comme l’a suggéré Lydie Bernard, vice-présidente du conseil régional en charge de l’agriculture et de l’agroalimentaire. 

« Il faut faciliter le déverrouillage de cet approvisionnement local », notamment dans la commande publique (restauration scolaire, hôpitaux, prisons, armées) a interpellé Mickaël Trichet, président de la FNSEA 44, appuyé par le président de la chambre régionale d’agriculture, François Beaupère : « Il faut actionner tous les leviers et, cela, collectivement ». 

Le conseil régional souhaite redynamiser la consommation locale via le tourisme. « Nous préparons une campagne globale sur le consommer local et pas seulement dans l’alimentaire. Pour les filières les plus touchées, comme la volaille, le pigeon et le cidre, il devrait y avoir une communication ciblée sur la restauration. Cette démarche doit aussi être menée avec les GMS : 80 % des achats des ménages sont effectués en grande surface. Ne lâchons pas le travail entamé : il faut y croire. » 

Mais les anciennes habitudes reprennent déjà que ce soit au niveau des prix ou des produits alors que des discussions avaient été engagées dans certaines filières comme la viande bovine.
« N’importons pas l’agriculture que nous ne voulons pas. Pour construire un prix avec les GMS, il nous faut un code de la route : c’est les EGA. Mais, comme pour la conduite, il faut un gendarme de temps en temps sinon il y a des écarts. Nous aurons besoin d’arbitres pour éviter l’écroulement de certaines filières », a insisté Mickaël Trichet, mais aussi « pour garder notre dynamique d’installation », a continué Jérémy Maillard, secrétaire général des JA 44. François Beaupère d’ajouter : « La relation est très fragile avec les acheteurs. On est encore face à face plutôt que côte à côte. »

Suite à ces échanges, Claude d’Harcourt a pris l’engagement de préparer la rentrée de septembre sur l’approvisionnement local dans la restauration collective en démarchant les acheteurs « pour voir ce qu’il peut être fait ». Il a salué la collaboration entre la Région et la Draaf en les invitant à poursuivre en ce sens et a incité les organismes agricoles et le conseil régional à « maintenir une pression constante » sur les GMS et industriels avec des réunions régulières par filière comme cela était fait pendant la crise sanitaire. 

De leur côté, les responsables l’ont aussi alerté sur les conséquences de cette crise qui peuvent se déclencher dans trois, six mois ou un an. « Il faut être vigilant », a souligné le président de la chambre régionale d’agriculture.

Et des sujets plus locaux

Cette rencontre a aussi été l’occasion pour Mickaël Trichet d’aborder des sujets d’actualité. Il est revenu sur les vols de moutons, très nombreux cette année notamment à cause du confinement (lire LAA du 22 mai). Il a souligné l’importance de protéger les agriculteurs face à cela mais aussi face à certains voisins agressifs voire violents envers des agriculteurs.
l a évoqué les importants dégâts de corvidés et de sangliers dans les parcelles : un sujet sur lequel le préfet de région a réagi en se disant favorable au redémarrage rapide des battues administratives. Enfin, Mickaël Trichet a parlé de l’absence d’herbe dans les marais du lac de Grand-Lieu (lire LAA du 29 mai) et s’est interrogé sur la gestion des niveaux d’eau face au directeur départemental adjoint des Territoires et de la Mer, Pierre Barbera.

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Un semis de couverts par drone

Les unes de la LAA
LAA du 10/07/20LAA du 03/07/20LAA du 26/06/20LAA du 19/06/20LAA du 12/06/20LAA du 05/06/20LAA du 29/05/20LAA du 21/05/20LAA du 15/05/20
15°
Lundi
13/07/2020
NANTES
Météo
ABBARETZ
AIGREFEUILLE SUR MAINE
ANCENIS
ANETZ
ARTHON EN RETZ
ASSERAC
AVESSAC
BARBECHAT
BASSE GOULAINE
BASSE INDRE
BATZ SUR MER
BELLIGNE
BESNE
BLAIN
BONNOEUVRE
BOUAYE
BOUEE
BOUGUENAIS
BOURGNEUF EN RETZ
BOUSSAY
BOUVRON
BRAINS
CAMPBON
CARQUEFOU
CASSON
CHATEAUBRIANT
CHAUVE
CHEIX EN RETZ
CHEMERE
CLIS
CLISSON
CONQUEREUIL
CORDEMAIS
CORSEPT
COUERON
COUFFE
CROSSAC
DERVAL
DONGES
DREFFEAC
ERBRAY
FAY DE BRETAGNE
FEGREAC
FERCE
FRESNAY EN RETZ
FROSSAY
GETIGNE
GORGES
GRAND AUVERNE
GUEMENE PENFAO
GUENOUVRY
GUENROUET
GUERANDE
HAUTE GOULAINE
HAUTE INDRE
HERBIGNAC
HERIC
INDRET
ISSE
JANS
JOUE SUR ERDRE
JUIGNE DES MOUTIERS
LA BAULE ESCOUBLAC
LA BERNERIE EN RETZ
LA CHABOSSIERE
LA CHAPELLE BASSE MER
LA CHAPELLE DES MARAIS
LA CHAPELLE GLAIN
LA CHAPELLE HEULIN
LA CHAPELLE LAUNAY
LA CHAPELLE SAINT SAUVEUR
LA CHAPELLE SUR ERDRE
LA CHEVALLERAIS
LA CHEVROLIERE
LA GRIGONNAIS
LA HAIE FOUASSIERE
LA LIMOUZINIERE
LA MADELEINE
LA MARNE
LA MEILLERAYE DE BRETAGNE
LA MONTAGNE
LA PAQUELAIS
LA PLAINE SUR MER
LA PLANCHE
LA REGRIPPIERE
LA REMAUDIERE
LA ROCHE BLANCHE
LA ROUXIERE
LA TURBALLE
LAVAU SUR LOIRE
LE CELLIER
LE CLION SUR MER
LE COUDRAY
LE CROISIC
LE GAVRE
LE LANDREAU
LE LOROUX BOTTEREAU
LE PALLET
LE PELLERIN
LE PIN
LE POULIGUEN
LE TEMPLE DE BRETAGNE
LEGE
LES COUETS
LES SORINIERES
LES TOUCHES
LIGNE
LOUISFERT
LUSANGER
MACHECOUL
MAISDON SUR SEVRE
MALVILLE
MARSAC SUR DON
MASSERAC
MAUMUSSON
MAUVES SUR LOIRE
MESANGER
MESQUER
MINDIN
MISSILLAC
MOISDON LA RIVIERE
MONNIERES
MONTBERT
MONTOIR DE BRETAGNE
MONTRELAIS
MOUAIS
MOUZEIL
MOUZILLON
NANTES
NORT SUR ERDRE
NOTRE DAME DE GRACE
NOTRE DAME DES LANDES
NOTRE DAME DES LANGUEURS
NOYAL SUR BRUTZ
NOZAY
ORVAULT
OUDON
PAIMBOEUF
PANNECE
PAULX
PETIT AUVERNE
PETIT MARS
PIERRIC
PIRIAC SUR MER
PLESSE
PONT ROUSSEAU
PONT SAINT MARTIN
PONTCHATEAU
PORNIC
PORNICHET
PORT SAINT PERE
POUILLE LES COTEAUX
PREFAILLES
PRINQUIAU
PUCEUL
QUILLY
QUIMIAC
REMOUILLE
REZE
RIAILLE
ROUANS
ROUGE
RUFFIGNE
SAFFRE
SAILLE
SAINT AIGNAN DE GRANDLIEU
SAINT ANDRE DES EAUX
SAINT AUBIN DES CHATEAUX
SAINT BREVIN L OCEAN
SAINT BREVIN LES PINS
SAINT ETIENNE DE MER
SAINT ETIENNE DE MONTLUC
SAINT FIACRE SUR MAINE
SAINT GEREON
SAINT GILDAS DES BOIS
SAINT GUILLAUME
SAINT HERBLAIN
SAINT HERBLON
SAINT HILAIRE DE CHALEONS
SAINT HILAIRE DE CLISSON
SAINT JEAN DE BOISEAU
SAINT JEAN DE CORCOUE
SAINT JOACHIM
SAINT JULIEN DE CONCELLES
SAINT JULIEN DE VOUVANTES
SAINT LEGER LES VIGNES
SAINT LUMINE DE CLISSON
SAINT LUMINE DE COUTAIS
SAINT LYPHARD
SAINT MALO DE GUERSAC
SAINT MARS DE COUTAIS
SAINT MARS DU DESERT
SAINT MARS LA JAILLE
SAINT MEME LE TENU
SAINT MICHEL CHEF CHEF
SAINT MOLF
SAINT NAZAIRE
SAINT NICOLAS DE REDON
SAINT PERE EN RETZ
SAINT PHILBERT DE GRAND
SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
SAINT VIAUD
SAINT VINCENT DES LANDES
SAINTE LUCE SUR LOIRE
SAINTE PAZANNE
SAINTE REINE DE BRETAGNE
SAUTRON
SAVENAY
SEVERAC
SION LES MINES
SOUDAN
SOULVACHE
THARON PLAGE
THOUARE SUR LOIRE
TOUVOIS
TRANS SUR ERDRE
TREFFIEUX
TREILLIERES
TRIGNAC
VALLET
VARADES
VAY
VERTOU
VIEILLEVIGNE
VIGNEUX DE BRETAGNE
VILLEPOT
VUE
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08