Agri44
Accueil > Actualités

Pays de la Loire - Pour avancer, la Région opte pour le dialogue

Estelle Bescond, Journaliste LAA // 06.45.70.36.68
Le 30/09/2020 à 08:30 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Pays de la Loire - Pour avancer, la Région opte pour le dialogue
©Conseil régional

Entre le plan de relance, la crise sanitaire, la nouvelle Pac, les attaques contre l’élevage… la rentrée du conseil régional des Pays de la Loire est bien chargée. Le point avec Lydie Bernard, présidente de la commission Agriculture, agroalimentaire, forêt, pêche et mer.

Quel est le rôle de la Région dans la construction du plan de relance annoncé par l’Etat au début du mois ?

Lydie Bernard : La Région a trois missions importantes. La première est d’être force de proposition. Neuf filières stratégiques au coeur du plan de relance, dont l’agriculture et l’agroalimentaire, ont été choisies par la présidente de Région et le préfet. Pour engager la relance économique et accélérer les transitions, l’alimentation est un maillon essentiel et stratégique, car c’est une filière vitale pour le maintien des emplois, nourricière pour chacun d’entre nous, porteuse de solutions écologiques et incontournable pour construire la région « post-covid19 ». Nous avons engagé des consultations avec les chambres consulaires, les professionnels et les interprofessions dès le 20 août pour déterminer l’utilisation de ce plan de relance volet œagriculture, agroalimentaire et forêt” doté d’un budget de 1,2 milliard d’euros. Notre deuxième mission est la coordination. Nous veillons à ce que le plan de relance soit intégré dans d’autres discussions en cours, comme celles relatives à la nouvelle Pac. La troisième mission est celle de l’animation et, notamment, la déclinaison des mesures jusque dans les territoires en partenariat avec les communes et intercommunalités.

La Région peut-elle abonder le plan de relance sur certains sujets ?

Tout à fait, elle en a la légitimité et la responsabilité ! Notre ambition doit s’inscrire dans ce plan de relance. Nous partageons de nombreux sujets pour notre alimentation et l'accélération des transitions. L’installation des jeunes et la transmission sont des thématiques incontournables pour favoriser la relocalisation alimentaire. Le plan de relance, qui est à finaliser pour la fin de l’année, doit nous aider à atteindre cet objectif sans oublier le combat du prix payé à nos agriculteurs qui doivent vivre dignement de leur métier. Sur le volet agriculture et agroalimentaire, nous avons déjà bien avancé : un point d’étape sera fait aux alentours du 7 octobre. Les choses sont en train de se construire, donc si certains ont des propositions à faire, c’est maintenant. 

A travers ce plan, il est question de transition, de revenu et de protection. Concernant le revenu, quel est ou quels sont les leviers pour qu’il évolue ?

Le prix. Chacun doit prendre ses responsabilités dans les discussions pour faire comprendre à nos concitoyens que la nourriture a un prix et que si les agriculteurs n’ont pas un revenu juste, la France perdra son agriculture, donc sa fonction nourricière. Nous serions alors contraints d’importer davantage de produits qui ne respecteront pas la norme française. Aujourd’hui, nous sommes face à une contradiction : les consommateurs disent vouloir des produits locaux et de qualité mais nous remarquons que 50 à 60 % d’entre eux achètent les produits les moins chers. De plus, avec la crise liée à la Covid-19, il risque d’y avoir une baisse du pouvoir d’achat donc il va falloir trouver une adéquation entre l’acte d’achat et le prix payé aux producteurs. La loi Egalim doit enfin se concrétiser. C’est à l’Etat de prendre les choses en main. Et je suis convaincue que ce dossier doit être traité avec détermination et conviction. Le mal est profond. Il faut l’expliquer, mais c’est quand même un combat dans lequel il faut renverser les choses rapidement.

Certaines filières ont été lourdement impactées par la crise sanitaire. Où en est-on concernant un plan de soutien à la filière volaille ?

Toutes les filières ont été impactées. Certaines plus que d’autres, comme les filières canard de chair ou encore bovine, qui conjuguent une crise conjoncturelle et une crise structurelle. Pour la filière canard, des aides financières sont en discussion au niveau national. A la Région, nous avons pris la décision de débloquer une enveloppe d’1,8 million d’euros : elle servira à accompagner les travaux d'aménagement des bâtiments canard vers du multi-espèces pour désengorger le marché notamment. Pour la filière viande bovine, une stratégie d’avenir sera votée à la prochaine session du conseil régionale le mois prochain. Enfin, d’autres filières, comme le caprin et le pigeon, attirent l’attention de la Région pour un éventuel soutien.

L’élevage, justement, est la cible de nombreuses attaques. Comment réagissez-vous face à cela ?

Je dénonce et condamne fermement les agressions répétées de ces derniers mois contre les agriculteurs. Des campagnes de dénigrements, d’intimidations et des attaques violentes et visites illégales à l’encontre des agriculteurs se font au prix de leurs intégrités physique et morale. Je n’oublie pas aussi les actes de barbarie et les mutilations contre les chevaux, les veaux… Ces actes ont trop duré et doivent être punis par la loi : je le demande depuis un an et demi ! Il y a vraiment besoin de renouer le dialogue, tout le monde doit faire preuve d’ouverture d’esprit, même ces associations. Elles doivent accepter les divergences d’opinion. Tout le monde a le droit de revendiquer des choses mais il y a d’autres façons de le faire.

Quels sont les autres sujets d’actualité de rentrée ?

Nous continuons de préparer la nouvelle Pac 2021-2027. Avec la chambre d’agriculture Pays de la Loire et la Draaf, nous nous apprêtons à aller faire nos propositions au ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire.Nous sommes l’une des rares régions à porter une vision d’avenir et adaptée aux enjeux de nos agricultures et agriculteurs des Pays de la Loire. Nous sommes entièrement mobilisés sur le sujet notamment sur la transmission des exploitations, un dossier sur lequel nous voulons mettre l’accent.

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Conjoncture laitière 2020

Les unes de la LAA
LAA du 23/10/20LAA du 16/10/20LAA du 09/10/20LAA du 02/10/20LAA du 25/09/20LAA du 18/09/20LAA du 11/09/20LAA du 04/09/20LAA du 28/08/20
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
QUESTIONNAIRE OFFRES D'EMPLOIS
SAISONNIERS 2021
13°
Mercredi
28/10/2020
NANTES
Météo
ABBARETZ
AIGREFEUILLE SUR MAINE
ANCENIS
ANETZ
ARTHON EN RETZ
ASSERAC
AVESSAC
BARBECHAT
BASSE GOULAINE
BASSE INDRE
BATZ SUR MER
BELLIGNE
BESNE
BLAIN
BONNOEUVRE
BOUAYE
BOUEE
BOUGUENAIS
BOURGNEUF EN RETZ
BOUSSAY
BOUVRON
BRAINS
CAMPBON
CARQUEFOU
CASSON
CHATEAUBRIANT
CHAUVE
CHEIX EN RETZ
CHEMERE
CLIS
CLISSON
CONQUEREUIL
CORDEMAIS
CORSEPT
COUERON
COUFFE
CROSSAC
DERVAL
DONGES
DREFFEAC
ERBRAY
FAY DE BRETAGNE
FEGREAC
FERCE
FRESNAY EN RETZ
FROSSAY
GETIGNE
GORGES
GRAND AUVERNE
GUEMENE PENFAO
GUENOUVRY
GUENROUET
GUERANDE
HAUTE GOULAINE
HAUTE INDRE
HERBIGNAC
HERIC
INDRET
ISSE
JANS
JOUE SUR ERDRE
JUIGNE DES MOUTIERS
LA BAULE ESCOUBLAC
LA BERNERIE EN RETZ
LA CHABOSSIERE
LA CHAPELLE BASSE MER
LA CHAPELLE DES MARAIS
LA CHAPELLE GLAIN
LA CHAPELLE HEULIN
LA CHAPELLE LAUNAY
LA CHAPELLE SAINT SAUVEUR
LA CHAPELLE SUR ERDRE
LA CHEVALLERAIS
LA CHEVROLIERE
LA GRIGONNAIS
LA HAIE FOUASSIERE
LA LIMOUZINIERE
LA MADELEINE
LA MARNE
LA MEILLERAYE DE BRETAGNE
LA MONTAGNE
LA PAQUELAIS
LA PLAINE SUR MER
LA PLANCHE
LA REGRIPPIERE
LA REMAUDIERE
LA ROCHE BLANCHE
LA ROUXIERE
LA TURBALLE
LAVAU SUR LOIRE
LE CELLIER
LE CLION SUR MER
LE COUDRAY
LE CROISIC
LE GAVRE
LE LANDREAU
LE LOROUX BOTTEREAU
LE PALLET
LE PELLERIN
LE PIN
LE POULIGUEN
LE TEMPLE DE BRETAGNE
LEGE
LES COUETS
LES SORINIERES
LES TOUCHES
LIGNE
LOUISFERT
LUSANGER
MACHECOUL
MAISDON SUR SEVRE
MALVILLE
MARSAC SUR DON
MASSERAC
MAUMUSSON
MAUVES SUR LOIRE
MESANGER
MESQUER
MINDIN
MISSILLAC
MOISDON LA RIVIERE
MONNIERES
MONTBERT
MONTOIR DE BRETAGNE
MONTRELAIS
MOUAIS
MOUZEIL
MOUZILLON
NANTES
NORT SUR ERDRE
NOTRE DAME DE GRACE
NOTRE DAME DES LANDES
NOTRE DAME DES LANGUEURS
NOYAL SUR BRUTZ
NOZAY
ORVAULT
OUDON
PAIMBOEUF
PANNECE
PAULX
PETIT AUVERNE
PETIT MARS
PIERRIC
PIRIAC SUR MER
PLESSE
PONT ROUSSEAU
PONT SAINT MARTIN
PONTCHATEAU
PORNIC
PORNICHET
PORT SAINT PERE
POUILLE LES COTEAUX
PREFAILLES
PRINQUIAU
PUCEUL
QUILLY
QUIMIAC
REMOUILLE
REZE
RIAILLE
ROUANS
ROUGE
RUFFIGNE
SAFFRE
SAILLE
SAINT AIGNAN DE GRANDLIEU
SAINT ANDRE DES EAUX
SAINT AUBIN DES CHATEAUX
SAINT BREVIN L OCEAN
SAINT BREVIN LES PINS
SAINT ETIENNE DE MER
SAINT ETIENNE DE MONTLUC
SAINT FIACRE SUR MAINE
SAINT GEREON
SAINT GILDAS DES BOIS
SAINT GUILLAUME
SAINT HERBLAIN
SAINT HERBLON
SAINT HILAIRE DE CHALEONS
SAINT HILAIRE DE CLISSON
SAINT JEAN DE BOISEAU
SAINT JEAN DE CORCOUE
SAINT JOACHIM
SAINT JULIEN DE CONCELLES
SAINT JULIEN DE VOUVANTES
SAINT LEGER LES VIGNES
SAINT LUMINE DE CLISSON
SAINT LUMINE DE COUTAIS
SAINT LYPHARD
SAINT MALO DE GUERSAC
SAINT MARS DE COUTAIS
SAINT MARS DU DESERT
SAINT MARS LA JAILLE
SAINT MEME LE TENU
SAINT MICHEL CHEF CHEF
SAINT MOLF
SAINT NAZAIRE
SAINT NICOLAS DE REDON
SAINT PERE EN RETZ
SAINT PHILBERT DE GRAND
SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
SAINT VIAUD
SAINT VINCENT DES LANDES
SAINTE LUCE SUR LOIRE
SAINTE PAZANNE
SAINTE REINE DE BRETAGNE
SAUTRON
SAVENAY
SEVERAC
SION LES MINES
SOUDAN
SOULVACHE
THARON PLAGE
THOUARE SUR LOIRE
TOUVOIS
TRANS SUR ERDRE
TREFFIEUX
TREILLIERES
TRIGNAC
VALLET
VARADES
VAY
VERTOU
VIEILLEVIGNE
VIGNEUX DE BRETAGNE
VILLEPOT
VUE
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08

Lorsque vous naviguez sur notre site internet, des informations sont susceptibles d'être enregistrées, ou lues, dans votre terminal, sous réserve de vos choix

Paramétrer