Agri44
Accueil > Actualités

Volailles - Le cap de la segmentation reste à clarifier

Journaliste - Loire-Atlantique agricole - Agri44
Le 18/06/2021 à 14:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire

Ce mardi 15 juin, le Comité régional avicole (CRAVI) des Pays de la Loire tenait son assemblée générale à Angers.

Nicolas Rouault, chargé d’études à la chambre d’agriculture intervenait lors de cette assemblée Générale pour présenter une synthèse de l’étude prospective volailles de chair à l’horizon 2030.
Cette étude doit permettre à chacun de se situer dans cette filière en constante évolution et grâce à la construction de scénarios de donner des perspectives à plus long terme. Il en est ressorti un objectif assez largement partagé de reconquête du marché national. L’autre volonté affichée est d’apporter de la visibilité dans cette production en constante évolution face aux évolutions des attentes sociétales.

De nombreux atouts
La volaille dispose de nombreux atouts, tout d’abord, une consommation en hausse : +51 % pour la viande poulet entre 2009 et 2019. C’est la meilleure progression en viande en France. « 20 à 30% de la population fait ses courses à l’euro prêt, mais parmi ces choix il y’aura toujours de la volaille ! » souligne Hugues Beyler, directeur agriculture et filière à la FCD.

Les Pays de la Loire ont des atouts nécessaires pour développer cette filière sur différents marchés. Il faut mettre les moyens sur la reconquête du marché intérieur, tout en saisissant les opportunités à l’export de valorisation d’un produit français de qualité. Bruno Mousset, directeur amont LDC, « la diversité des segmentations aujourd’hui existante en volailles est un réel atout pour lutter contre les importations » et d’ajouter « Nous continuons à investir sur nos outils en France, ce n’est pas pour aller produire en Pologne ! »

Mais un réel manque de visibilité
Les solutions sont de plusieurs ordres. Pour Jean-Michel, Président d’Anvol (interprofession volaille de chair), 'le premier levier est l’obtention de l’étiquetage de l’origine quel que soit les modes de distribution, il faut ensuite maintenir la pression afin de lutter contre les accords de libre-échanges et accompagner les investissements au niveau des bâtiments ».
Le débat a été lancé par Jean-François Ramond, Président du CRAVI « Chacun y va de son propre cahier des charges, il est urgent de clarifier cette segmentation. Cela suppose d’avoir un regard global sur la filière et de travailler collectivement. »

Face à ce manque de positionnement, Isabelle Leballeur, Secrétaire Générale de la CFA, s’insurge « 2030, c’est demain ! Il est inconcevable de ne pas être capable de se projeter à cette échéance. Il faut apporter de la visibilité quant au bâtiment de demain. » Bruno Mousset, souligne que ce manque de visibilité est vrai pour l’ensemble des maillons. « Il est donc indispensable d’aller vers des bâtiments adaptables, afin d’être en capacité de répondre demain, aux demandes des consommateurs ».

Pour Isabelle Leballeur, « Il est également urgent d’inverser la construction du prix. Des nouvelles exigences sont demandées aux éleveurs, sans avoir défini en amont le coût. Tout est allé très vite. » Christophe Labour, Président de la section avicole de la FRSEA Pays de la Loire, de souligner « Il y’a un gros besoin de revalorisation en élevage, quand cela sera-t-il enfin pris en compte ! ».

Selon Hugues Beyler, la loi EGA a donné des outils qui ne sont pas utilisés. « En 2020, dans les contrats de vente passés avec nos fournisseurs, moins de 10% des conditions générale de vente faisaient références aux indicateurs »

L’ensemble des acteurs ont confiance en cette filière dynamique, et souhaitent donner envie aux éleveurs de s’y investir. Pour Jean-François Ramond, Les éleveurs ont toujours su faire preuve d’adaptabilité et continueront à le faire, mais si nous voulons retrouver de la sérénité cela ne passera que par une meilleure lisibilité.

Laure RICHARDEAU
CRAVI Pays de la Loire

 

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

MSA : J'ai un handicap, quelles sont les aides pour continuer à travailler
CONSULTATION ZNT
Répondez à l'enquêteEmployeurs de Main d'Oeuvre
Étude-enquête sur la stratégie RH
Les unes de la LAA
LAA du 30/09/22LAA du 23/09/22LAA du 16/09/22LAA du 09/09/22LAA du 02/09/22LAA du 26/08/22LAA du 19/08/22LAA du 05/08/22LAA du 29/07/22
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2022
QUESTIONNAIRE : Livret emplois 2023
https://alerteagri44.fr/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Dailymotion
Agri44

Agri44
Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
44939 Nantes
Téléphone : 02 40 16 38 08