Agri44
Accueil > Actualités

Paille - Paille : quelles alternatives ?

Le 20/04/2024 à 16:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Paille - Paille : quelles alternatives ?

Avec seulement 60% des parcelles semées sur le département, différentes solutions s’offrent aux agriculteurs.

Il est impossible de passer à côté de l'impact des conditions météorologiques de l'automne dernier et de cet hiver sur les semis de céréales. Cette situation met de nombreux éleveurs dans une position délicate, et certains envisagent de remplacer la paille de blé, en raison de sa disponibilité limitée, par un autre matériau comme le moha ou le miscanthus.

« Le miscanthus présente une opportunité intéressante pour les agriculteurs cherchant des solutions à long terme. Avec une durée de vie de quinze années, une première récolte possible après seulement deux ans, et le miscanthus, avec un coût d'implantation estimé entre 2 500 et 3 000 € par hectare, le miscanthus représente un raisonnement à long terme », indique Sébastien Rousseau, conseiller à la chambre d’agriculture Pays de la Loire. Cette plante offre des rendements oscillants entre dix et quinze tonnes de matière sèche par hectare. Elle peut être utilisée en première couche de 15 à 20 cm, rechargée ponctuellement ou en effectuant un malaxage quotidien, permettant ainsi de maintenir la litière plusieurs mois. Ce produit présente un fort pouvoir absorbant, en faisant une solution intéressante pour divers besoins agricoles et d'élevage.

Le moha est une autre option plus adaptée aux besoins immédiats, mais non pas sans inconvénients. Bien qu'il ne produise que deux à trois tonnes de paille et ne soit pas aussi absorbant que le blé, « le moha reste une solution pour les agriculteurs confrontés à des besoins urgents. » Semé fin mai dans des sols chauds, le moha peut être récolté pour le fourrage ou laissé monter en graine pour la production de paille. « Bien que ne faisant pas de miracles, le moha peut occuper certaines parcelles et constituer une solution temporaire », modère le conseiller.

D’autres agriculteurs se tournent vers le raygrass. « Les prédictions pour la pousse de l’herbe sont plutôt bonnes cette année et il serait possible de faire de la litière de foin de raygrass italien. » Attention, cette litière n’est pas aussi absorbante que la paille de blé et va ramener pas mal de graines. Si le fumier a pour but d’être épandu par la suite, il faudra le composter au préalable afin de ne pas salir les parcelles avec les graines de raygrass.

Sébastien Rousseau conseille qu’ « avant de se diriger vers ses solutions complémentaires, qui représentent toujours quelques inconvénients, les agriculteurs doivent se demander s’ils ne peuvent pas acheter de la paille, récupérer des litières de copeaux de bois ou faire une litière en dolomite. » 

 

Johanna Kerschenmeyer

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS
Formulaire dérogation intempéries octobre 2023
Formulaire épandage

Vidéo de la semaine

Conjoncture laitière Cniel - janvier 2024
Les unes de la LAA
LAA du 24/05/24LAA du 17/05/24LAA du 08/05/24LAA du 03/05/24LAA du 26/04/24LAA du 19/04/24LAA du 12/04/24LAA du 05/04/24LAA du 29/03/24
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2024
https://alerteagri44.fr/

En direct de la Chambre

    DÉCOUVREZ
    NOS PARTENAIRES
    >
    |
    Cliquez ici pour quitter

    CONNEXION

    Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

    Mot de passe oublié...

    Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

    Un mail vous a été envoyé.
    Vous y trouverez votre mot de passe.
    Facebook twitter Dailymotion
    Agri44

    Agri44
    Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
    44939 Nantes
    Téléphone : 02 40 16 38 08