Agri44
Accueil > Actualités

Réseau - JA 44 toujours dans l’action

Le 31/03/2024 à 10:00 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Réseau - JA 44 toujours dans l’action

Le syndicat agricole a tenu son assemblée générale vendredi 22 mars à Nozay en présence de Pierrick Horel, secrétaire général de JA national.

Les Jeunes agriculteurs de Loire-Atlantique ont été présents en nombre lors des manifestations de fin d’année 2023 et début 2024. Auprès de leurs aînés de la FNSEA 44, ils ont participé aux barrages filtrants des péages du Bignon et d’Ancenis, aux opérations escargot, à la mobilisation contre Lactalis à Bouvron, au blocage symbolique du pont de Cheviré ou encore à « l’assaut » du château des Ducs de Bretagne à Nantes. « Dans notre département, toutes les productions ont été défendues », rappelle Raphaël Louerat, cosecrétaire général de JA 44, lors de l’assemblée générale du syndicat départemental, vendredi 22 mars à Nozay. Ces actions montrent l’importance du réseau, comme le rappelle le coprésident de JA 44, Valentin Gledel : « Le réseau est essentiel. Nous avons entamé une réflexion sur ce sujet avec un questionnaire envoyé à nos adhérents. Une synthèse a été faite et elle nous servira de base de travail. » Faire vivre ce réseau est source de dynamisme pour le syndicat : « Dans le Pays de Redon, nous allons peut-être assister à la naissance du 11e concours cantonal de labour du département ! », ajoute Valentin Gledel. Une nouvelle très applaudie par l’assistance et saluée par le président de la FNSEA 44, Mickaël Trichet qui se félicite qu’« avec les JA, nous avons la capacité de nous dire les choses, de travailler ensemble. On sait partager pour avancer ensemble ». Un enthousiasme partagé par celui de la chambre d’agriculture de Loire-Atlantique, Christophe Sablé : « Je vois que les JA sont toujours aussi dynamiques et présents avec les concours de labour et la fête de l’Agriculture ; c’est essentiel pour animer le territoire et pour expliquer nos métiers au grand public (…) Les JA doivent s’investir sur ce qu’ils veulent dans l’agriculture de demain avec des choses qui s’inscrivent aujourd’hui ». 

Maintenir la pression

Au niveau local, le combat syndical porté par JA 44 et la FNSEA 44 se poursuit au travers d’échanges réguliers avec les services de l’État représentés à cette soirée par Pascal Otheguy, secrétaire général de la préfecture de Loire-Atlantique : « Au niveau régional, sur la simplification, une feuille de route a été donnée par le préfet (…) Sept groupes de travail sont engagés sur différents sujets comme les haies, l’eau (…) Au niveau départemental, on recense les demandes. Il va y avoir un assouplissement sur les nuisances sonores mais il faut que ça passe devant un comité et qu’il y ait une consultation du public. Ça devrait évoluer courant mai ou juin. On suit tout ça et on reste en lien avec les représentants du monde agricole (…) On rendra régulièrement compte des avancées. On n’est pas dans un flou absolu. Et je rappelle que l’État n’est pas seul décideur sur un certain nombre de sujets ; il faut que l’on s’accorde avec les collectivités. Par exemple, les Sage sont à la main des communes. » 

Au niveau national, le travail avance aussi, comme le présente Pierrick Horel, secrétaire général de JA National : « Nous nous exerçons à pousser vos revendications sur les questions de dignité, de revenu, d’exercice du métier. Même si les annonces vont dans le bon sens, le rythme n’est pas le bon. C’est regrettable. Nous avons des rencontres régulières avec le ministre mais il n’y a pas que des bons signaux notamment sur le règlement de la PAC, sur certains traités. On est loin du compte sur de nombreux sujets et nous sommes inquiets sur la prise de conscience de la classe politique sur le sujet agricole ». Les syndicats ne lâchent rien et ne mettent de côté aucune éventualité. À l’image de Valentin Gledel, qui interroge Pierrick Horel sur les moyens de pression à mettre en place après ces « actions pro et propres ». « Tu veux dire que l’on devrait créer une discipline « manifestation agricole » aux Jeux olympiques ?  Il faut maintenir notre ligne. Les casseurs qui demandent le gasoil à un euro ne vont pas sauver notre agriculture. Il y a une opportunité à venir : les élections européennes. Il faut que l’on continue de pousser comme on l’a fait mais on ne doit pas verser dans le spectaculaire car ces effets ne durent pas dans le temps », insiste le secrétaire général de JA national.

Estelle Bescond

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri44.fr
DERNIERES NEWS
Formulaire dérogation intempéries octobre 2023
Formulaire épandage

Vidéo de la semaine

Conjoncture laitière Cniel - janvier 2024
Les unes de la LAA
LAA du 24/05/24LAA du 17/05/24LAA du 08/05/24LAA du 03/05/24LAA du 26/04/24LAA du 19/04/24LAA du 12/04/24LAA du 05/04/24LAA du 29/03/24
FORMULAIRE DE DÉGÂTS
DE GIBIERS
SONDAGE : êtes-vous intéressé par une collecte de pneus usagés ?
LIVRET EMPLOIS
SAISONNIERS 2024
https://alerteagri44.fr/

En direct de la Chambre

    DÉCOUVREZ
    NOS PARTENAIRES
    >
    |
    Cliquez ici pour quitter

    CONNEXION

    Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

    Mot de passe oublié...

    Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

    Un mail vous a été envoyé.
    Vous y trouverez votre mot de passe.
    Facebook twitter Dailymotion
    Agri44

    Agri44
    Rue Pierre Adolphe Bobierre, La Géraudière
    44939 Nantes
    Téléphone : 02 40 16 38 08